Vous avez décidé d’investir dans une fontaine de jardin pour aménager un coin détente dans votre jardin ou encore faire plaisir aux oiseaux ? Attention à ne pas vous précipiter : l’installation d’une fontaine de jardin est un choix délicat car vous ne pourrez pas changer de fontaines toutes les semaines ! Voici donc tous nos conseils pour que l’installation de votre fontaine de jardin se déroule parfaitement. 

Bien choisir le modèle de fontaine de jardin

Pour commencer, il faudra choisir le modèle de fontaine de jardin que vous souhaitez installer. Une fontaine de jardin est avant tout décorative, vous devez donc choisir un modèle qui vous plait et dont vous ne vous lasserez pas au fil des ans !

Il existe un grand nombre de modèles de fontaines de jardin différents. On distingue d’abord les fontaines centrales (qui sont fixées au sol) des fontaines murales (à fixer au mur). On trouve également des fontaines en cascade ou jaillissantes. 

Ensuite, on trouve également différents types de matériaux : la fonte, l’acier, la pierre ou pierre reconstituée, le bois, la céramique, la résine… Il vous faudra opter pour un matériau qui se fond bien dans l’environnement de votre jardin (décoration et éléments naturels) pour ne pas que la fontaine détonne, mais aussi qui correspond à vos goûts ! Pensez aussi que certains matériaux, comme le bois, demandent plus d’entretien.

La taille de la fontaine est également un critère de choix important puisque si vous avez un petit jardin, il faudra opter pour un petit modèle pour ne pas prendre toute la place !

Enfin, il faudra également choisir le style de votre fontaine de jardin. On trouve des fontaines de jardin modernes ou à l’inverse des fontaines de jardin plus traditionnelles, voire vintage.

Une bonne préparation permet une installation plus facile de la fontaine

Pensez aussi au type d’alimentation. Certains modèles fonctionnent à l’énergie solaire tandis que d’autres sont électriques. De même, si vous êtes soucieux d’économiser l’eau, il faudra choisir une fontaine de jardin en circuit fermé.

En fonction de votre budget, vous pourrez opter pour des fontaines de jardin avec des options avancées, comme par exemple un système d’éclairage. 

Voir ici quelques exemples de jardins relaxants avec cascade

Relier la fontaine à l’eau et l’électricité

C’est certainement l’une des étapes les plus délicates : votre fontaine doit être reliée à l’eau et à l’électricité pour fonctionner correctement. En effet, les fontaines de jardin sont dotées d’une pompe  à énergie électrique, qui constitue en quelques sortes le moteur du mécanisme de la fontaine. Cette pompe va permettre de faire marcher le circuit de circulation d’eau en la faisant jaillir de la fontaine avant de la récupérer dans le bassin. Mais pour cela, elle a besoin d’électricité et d’eau !

Pour vous faciliter la tâche, choisissez un lieu d’implantation qui peut facilement être alimenté en eau, à proximité d’une nappe phréatique ou d’un puit par exemple. Si ce n’est pas possible, il faudra trouver un moyen de relier la fontaine au réseau de distribution d’eau. Il faudra également prévoir un dispositif pour l’alimenter en énergie, sauf si vous avez choisi un modèle qui fonctionne à l’énergie solaire (et dans ce cas, veillez à installer votre fontaine de jardin dans un endroit qui bénéficie de beaucoup de soleil). 

Une fontaine style poterie. Une fontaine de jardin signée nature-bois-concept.com

Privilégier les kits pour faciliter l’installation

Si vous n’êtes pas très bricoleur, opter pour un kit avec la fontaine de jardin, la pompe à eau et le système d’éclairage sera plus simple. En effet, de nombreux modèles sont vendus seuls et il vous faudra acheter à part les différents éléments nécessaires à l’installation. Avec les kits, vous gagnerez du temps et vous vous faciliterez la tâche ! 

Attention toutefois, même vendues en kit, les plus grandes tailles de fontaines de jardin devront être installées avec l’aide d’un technicien pour éviter une mauvaise installation. 

Une fontaine de jardin imitation granit gris.

Bien choisir l’emplacement

Choisir le bon emplacement est également une étape cruciale de l’installation d’une fontaine de jardin. Non seulement, elle doit être facilement reliée à l’alimentation en eau et en électricité, mais elle doit aussi bien s’intégrer dans votre jardin, tant au niveau de la déco que de l’environnement naturel.

Il est conseillé de ne pas la mettre en plein soleil (sauf s’il s’agit d’une fontaine de jardin à alimentation solaire) pour éviter l’évaporation de l’eau, et pas trop près des arbres pour éviter qu’en automne, elle soit recouverte de feuilles (surtout si son matériau est difficile à nettoyer, comme le bois), voire bouchée par l’accumulation de résidus végétaux. A noter que les végétaux peuvent aussi provoquer des moisissures et apporter des parasites. 

Voir ici 50 idées de bassins de jardin

Bien installer sa fontaine de jardin

Selon le type de fontaine choisi (en kit ou non) et l’emplacement, l’installation sera plus ou moins compliquée. 

Pour commencer, il faut savoir que la fontaine doit être placée sur un plan horizontal (sauf s’il s’agit d’une fontaine murale) : si votre terrain est en pente, il faudra donc d’abord le niveler. Ensuite, vous pourrez y installer votre fontaine en la scellant avec du ciment, puis la monter sur le socle, avec ou sans l’aide d’un technicien. Ce n’est qu’après  qu’il faudra effectuer les raccordements à l’eau et à l’électricité. Pour cette étape, il est conseillé de faire appel à un électricien, non seulement pour ne pas risquer de vous électrocuter, mais aussi pour être sûr que votre fontaine soit installée sur de bonnes bases !

Tester sa fontaine avant mise en marche

Avant de mettre votre fontaine en marche, une fois que vous l’avez installée, testez-la. Si vous n’avez pas nivelé le terrain ou si vous n’êtes pas sûr d’avoir bien fixé la fontaine sur son socle, cela vous permettra de vous assurer de l’étanchéité de la fontaine. Vous pourrez également vérifier que les raccordements fonctionnent : c’est donc une étape à ne pas négliger !

Vidanger sa fontaine

Si vous habitez dans une région où le climat est plutôt froid, pensez à vidanger votre fontaine de jardin (notamment les tuyaux) avant l’hiver pour éviter qu’elle ne gèle, ce qui pourrait fortement abîmer les canalisations et lui faire perdre son étanchéité. Certains modèles sont dotés d’un système hors gel : c’est indispensable pour ceux qui habitent dans le nord ou à la montagne !