La vitre de votre insert est cassée et vous ne savez pas comment faire pour la remplacer à moindre coût ? Un accident est vite arrivé et c’est pour cela que nous vous expliquons comment réparer votre insert.

La bonne mesure

Si les vitres pour inserts sont spécialement conçues pour résister aux températures les plus élevées, elles n’aiment cependant pas les chocs. Le moindre coup et c’est la fêlure, voire la cassure.

Dans ces cas là, il n’y a qu’une solution : remplacer la vitre.

Pour cela rien de plus simple. Tout d’abord, soyez sûr de choisir une vitre qui remplacera parfaitement la pièce défectueuse. N’hésitez pas à vous tourner vers le fabriquant de votre insert afin de connaître les références de la vitre et de ne pas acheter un matériel qui ne conviendrait pas.

Pensez également à bien mesurer la longueur du joint d’étanchéité pour pouvoir en commander la bonne longueur. Une fois que vous avez toutes ces informations en votre possession, subsiste une question : où se procurer le matériel nécessaire ?

La plupart des magasins de bricolage proposent ce type de produits mais leurs gammes sont limitées et il n’est pas dit que vous trouviez exactement ce dont vous avez besoin.

La meilleure solution reste encore de commander votre vitre sur les nombreux sites internet qui proposent ce type de services. De cette façon vous aurez en plus la possibilité de tirer les prix vers le bas. 

La vitre insert vitreflam qui permet de choisir parmi différents formats de vitre.

Les bons outils

Outre la vitre et le joint, vous aurez besoin de différents outils pour vous permettre de réaliser le remplacement de votre vitre d’insert. L’opération peut s’avérer délicate mais avec le bon matériel et la bonne méthode, elle n’a rien de sorcier.

Pour mener à bien votre mission, vous devez donc vous munir d’une clé à molette, un tournevis plat ou cruciforme selon le modèle de votre insert, un tube de colle pour joint de foyer ou insert et une brosse.

Si vous ne possédez pas l’un de ces outils, profitez de votre commande de vitre pour compléter vos achats. Tous ces éléments peuvent également être trouvés facilement dans les magasins de bricolage ou spécialisés. 

Sur le même thème découvrez comment tuber une cheminée

La bonne méthode

Pour remplacer la vitre, retirez tout d’abord la porte de votre insert.

Pour la plupart des modèles, il suffit de la placer à 90° et de la soulever pour la dégonder. Posez-la ensuite, côté intérieur face à vous, sur une surface stable et plane où vous pourrez travailler confortablement.

Libérez ensuite la vitre en dévissant les boulons qui la retiennent.

Retirez-la ainsi que le joint et grattez les résidus de colle si besoin. A l’aide de la brosse, nettoyez les résidus de poussières et de suie de la porte et la rouille éventuelle qu’elle pourrait contenir. Cette opération peut être réalisée avec une brosse à poils métalliques, spécifiquement conçue pour gratter les surfaces rouillées

Vous pouvez également en profiter pour remettre votre porte en état en y appliquant une crème polish au pinceau. Laissez sécher une demi-heure.

Vient ensuite l’étape de la mise en place de la nouvelle vitre. Pour ce faire, pensez à humidifier légèrement la rigole qui accueillera le nouveau joint d’étanchéité avant d’y appliquer la colle pour joint de foyer ou insert.

Disposez le joint avec un soin tout particulier et coupez l’excédent si nécessaire.

Attention, si le joint est trop court, ne remettez pas votre vitre en place. Il faut impérativement que votre insert soit étanche. Il n’est pas forcément nécessaire d’attendre que la colle soit bien sèche avant de poser la nouvelle vitre car son poids devrait être suffisant pour bien fixer le joint. 

La dernière étape consiste donc à poser la vitre dans son emplacement avec précautions.

Si les mesures ont bien été respectées, elle doit s’emboiter parfaitement sans forcer. Revissez ensuite les boulons progressivement, là encore sans forcer afin de ne pas fendre votre belle vitre toute neuve. 

Après toutes ces sueurs froides, vous pouvez enfin replacer la porte de votre insert sur ses gonds et profiter à nouveau d’une bonne soirée d’hiver au coin du feu, la fierté d’avoir remplacé seul votre vitre en plus ! Et si la première vitre a rendu l’âme suite à un accident, vous n’avez plus qu’à être prudent pour ne plus avoir à jouer les réparateurs.