Déperdition énergétique : comment isoler les combles et le toit ?

Lisez également

Les combles et la toiture représentent les plus importants postes de déperdition thermique d’un logement (entre 25 et 30 % de pertes selon les estimations). Dans ces conditions, isoler son toit revêt une importance capitale. Toutefois, l’opération doit être bien réalisée pour garantir un confort thermique et réaliser des économies sur sa facture de chauffage/électricité. Comment y arriver ? Comment isoler les combles perdus et les combles aménagés ?

Faire un diagnostic de la toiture avant de lancer les travaux de rénovation

Pour éviter les mauvaises surprises, prenez le soin de faire un diagnostic de la toiture de votre logement avant d’entamer les travaux. Il faudra donc :

  • Vérifier l’état de la charpente ;
  • Réaliser un audit énergétique ;
  • Faire appel à un professionnel et discuter des différentes solutions d’isolation.

Votre support doit être sain au risque de devoir recommencer les travaux peu de temps après avoir achevé l’isolation. Pour cela, vous devez donc réaliser les travaux nécessaires en cas d’infiltration et d’humidité. Vérifiez également que votre toit n’est pas attaqué par des moisissures et des nuisibles comme les xylophages. Si c’est le cas, alors votre support doit subir un traitement en amont des travaux. L’audit énergétique est indispensable pour connaître les performances énergétiques de son logement.

Enfin, en termes de rénovation énergétique, la laine de verre reste la meilleure solution pour isoler des combles en raison de ses performances thermique et phonique. Mais, il existe également d’autres matériaux aussi efficaces. Discuter avec un professionnel vous permettra non seulement d’utiliser le produit adéquat, mais aussi de choisir la meilleure technique d’isolation (par l’intérieur ou par l’extérieur). Faire appel à un spécialiste de la rénovation et du courtage est l’option la plus avantageuse pour avoir des artisans locaux aux meilleurs prix. De plus, vous bénéficierez d’un accompagnement et du suivi de votre chantier.

Déperdition énergétique

Isolation combles perdus : comment réussir l’opération pour votre logement ?

Il existe 2 techniques pour réaliser l’isolation de ses combles perdus : l’isolation par soufflage et l’isolation par déroulage. Le choix de l’une de ces méthodes dépend surtout de l’usage que l’on souhaite faire de cet espace situé sous la toiture.

L’isolation par soufflage est la méthode la plus adéquate pour isoler les combles perdus. En plus d’être rapide, elle est efficace et peu coûteuse. On projette sous la toiture un isolant en flocons. La matière forme une couche uniforme qui épouse parfaitement la forme de structure. En ce qui concerne l’isolation par déroulage, elle est appliquée directement sur la charpente. Cette méthode est idéale pour isoler des combles aménageables.

Isolation combles aménagés : comment y arriver ?

Pour les combles aménageables, on utilise le plus souvent la technique de l’isolation par isolant à dérouler. On applique un isolant entre les solives (pièces de charpente qui sert de plancher) et sur le plancher. Ensuite, on ajoute un pare-vapeur indépendant pour garantir une excellente étanchéité.

Isolation par l’intérieur ou par l’extérieur : que choisir pour la performance énergétique ?

Pour réaliser une isolation par l’intérieur, on enlève d’abord le revêtement intérieur de la toiture. Ensuite, on pose des chevrons et des produits isolants. Cette solution est plus rapide, pratique et économique. Toutefois, elle réduit l’espace habitable et nécessite une révision des installations électriques.

Par contre, avec l’isolation extérieure, on garde intact tout le volume de ses combles. Les travaux se font au-dessus de la toiture. Toutefois, le coût de l’opération est en général élevé, car il faut revoir la toiture et d’autres équipements comme les volets battants.

Sur le même sujet

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Merci d'entrer votre nom

Derniers articles

Choix du consentement

şehirler arası nakliyat