Comment choisir le fauteuil relaxant qui nous convient ?

Choisir le bon fauteuil relaxation, c’est avant tout faire correspondre la morphologie de l’utilisateur avec l’ergonomie du fauteuil. En dehors de considérations esthétiques, un fauteuil relaxant doit réunir un certain nombre de paramètres afin de bénéficier de toutes les vertus de la relaxation.

Aussi on se posera les bonnes questions en amont. Le fauteuil relaxant doit-il être doté d’une repose-pieds ? Le fauteuil doit-il être à commande manuelle ou électrique ?

Il existe plusieurs types de fauteuils relaxant, à commande électrique ou naturelle

On choisira invariablement un fauteuil en fonction de sa corpulence et des exigences et préférences en matière de confort.  Le poids de l’utilisateur importe donc mais également le format du fauteuil avec notamment les dimensions de l’assise et la profondeur réservée qui devra s’adapter le mieux possible à la morphologie de l’utilisateur. Un fauteuil relaxant doit soutenir la colonne vertébrale et l’espace au niveau des reins tout en maintenant la nuque et le cou ainsi que les jambes à la hauteur souhaitée.

Certains fauteuils proposent également des accoudoirs inclinés, un dossier amovible ou encore un repose-tête incurvé. Pour les amateurs de fonctionnalités, sachez que certains fauteuils proposent des prises intégrées (pratique pour l’Ipad), des porte gobelets intégrés dans l’accoudoir ou encore des rangements astucieux permettant d’entreposer livres et magazines.

N’oublions pas également les fonctions massage, très prisées les utilisateurs ! La plupart des fauteuils sont désormais suffisamment sophistiqués pour masser précisément certaines parties du corps.

Quant au dossier, il sera haut et long pour les personnes de grande taille.

Pour les utilisateurs qui souhaitent une utilisation plus poussée du fauteuil par exemple pour s’allonger, faire des siestes ou dormir, il conviendra de s’orienter du côté des fauteuils qui proposent une version allongée ou semi allongée. En général plusieurs moteurs seront nécessaires pour une utilisation optimale.

Idem si l’on souffre de problème de dos, le nombre de moteurs est essentiel car il conditionne la vitesse à laquelle on pourra passer d’une position à une autre tout en conservant un appareil stable. Avec les appareils manuels, il arrive que les mouvements soient un peu brusques ce qui est peu agréable lorsque l’on a des problèmes de dos ou de respiration.

Les moteurs permettent d’adoucir le changement de positions, notamment avec la fonction releveur qui permet de basculer le repose-pieds d’une position basse à une position haute. Voir ici quelques exemples de fauteuils de relaxation.

Misez sur le confort avant tout

On ne le répétera jamais assez. Sacrifier le confort au profit d’une esthétique particulière entraînement invariablement la mise au placard de votre fauteuil au bout de quelques mois.

Exigez de votre revendeur de vous en dire plus sur le type de rembourrage du fauteuil (mousse haute résilience, bull-tex, duvet?), les matériaux des accoudoirs, l’armature du fauteuil, etc.

On sera vigilant quant aux petits détails qui feront toute la différence. Le fauteuil possède t-il un dossier et un appui-tête qui cale le dos et permet de soutenir la nuque ?

A l’image du lit, l’assise doit-elle être molle ou ferme ? (en fonction de ses problèmes de dos) et qu’en est-il du revêtement ?

Ce dernier joue un rôle prépondérant dans l’utilisation d’un fauteuil relaxant car il est le premier contact avec le corps. Si la matière est trop chaude, le fauteuil aiguisera vos nerfs en été. Trop froide et complexe à entretenir, vous rechignerez à y passer du temps. Si la matière est trop fine, le fauteuil supportera mal une utilisation intensive et l’usure sera donc accentuée.

Les matières à privilégier

Du cuir – privilégiez le cuir pleine fleur – aux matériaux synthétique, ce n’est pas le choix qui manque. Quelle que soit la matière on veillera à traiter le revêtement anti-tâches pour augmenter la pérennité du fauteuil.

A noter que certains tissus synthétiques, bien que moins “nobles” que le cuir, parviennent à conserver leur éclat après plusieurs années d’utilisation, sans compter le fait qu’ils sont parfois plus agréables au toucher que le cuir.

Côté déco ?

Un fauteuil relaxant et confortable c’est bien. Si ce dernier parvient à s’intégrer harmonieusement avec la déco d’ambiance c’est encore mieux ! A ce titre, sa taille par rapport au volume de la pièce est essentielle. On s‘assurera de la cohérence de l’ensemble et notamment avec le canapé qui est la pièce de mobilier la plus proche. Pensez notamment à reprendre la couleur dominante du canapé afin d’harmoniser votre fauteuil avec le canapé.

Autre possibilité: faire ressortir le fauteuil en cassant les codes couleurs de la pièce avec un fauteuil dans des tons patchwork par exemple !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Merci d'entrer votre nom