Rappelons-nous d’un temps pas si lointain où l’on imaginait la maison du futur et dans laquelle un ordinateur central commandait l’ensemble de la maison. Nous étions à la fin des années 50 et déjà la maison du futur ressemblait à la maison connectée que l’on connaît aujourd’hui avec la domotique.

L’habitat d’aujourd’hui doit aller bien au-delà d’une accumulation de gadgets technologiques. Il doit être au service de l’environnement en plus d’être intelligent et fonctionnel. La maison demain sera 100% autonome et sera dotée d’une intelligence artificielle facilitant le moindre de nos gestes.

Source: @pixabay. La maison de demain sera connectée et intelligente.

Nous connaissons déjà les panneaux photovoltaïques, les éoliennes domestiques, ou encore les progrès en matière de domotique. Les innovations technologiques du futur iront encore bien plus loin. Tour d’horizon des innovations d’aujourd’hui et de demain, du sol au plafond !

Une maison à faible impact écologique

A quoi ressemblera la maison du futur ? Force est de constater que l’on peut dores et déjà envisager le chemin que va prendre la révolution technologique de l’habitat.

Le mot d’ordre est la transition écologique avec en ligne de mire la réduction de notre consommation énergétique. La maison doit devenir un espace de vie non polluant pour son environnement avec une kyrielle de technologies performantes permettant de capter l’énergie gratuite et de la restituer dans l’habitat avec un maximum d’efficacité.

Pour les bâtiments par exemple, l’objectif est de diminuer le rejet de carbone car ces derniers sont pour le moins énergivore: les bâtiments dédiés à l’habitat utilisent 30 % de l’énergie mondiale (moyenne mondiale).

Source: @pixabay. Les panneaux photovoltaïque restent une solution privilégiée pour réaliser des économies d’énergie

Nous entrons donc dans l’ère des technologies avancées du recyclage sous toutes ses formes. Captage des rayons solaires, récupération et transformation de l’eau de pluie, en bref toute énergie disponible est récupérée pour limiter notre besoin de puiser plus que nécessaire dans les ressources naturelles.

1. Des matériaux bio ?

Pour optimiser l’utilisation des ressources énergétiques, faut-il encore que la matière première soit elle-même issue d’un filière écologique. Il faut donc repenser la manière dont on utilise les matériaux qui feront la maison de demain. Par exemple, la laine de verre crée à base d’amidon de pomme de terre est déjà utilisée pour isoler les toits et sous-sols de maison prototypes. Couplée aux panneaux solaires elle optimise l’impact énergétique d’une maison.

Le mycélium, un champignon aux vertus isolantes et inflammables une fois transformé, quant à lui, à le vent en poupe et pourrait bien être utilisé comme composant pour fabriquer des briques à base des fibres de ce champignon un peu spécial. Une solution 100% écologique qui pourrait à terme remplacer partiellement l’utilisation de la brique classique et donc en faire un biomatériau à grande échelle.

Côté murs, les nanogels de silice sont de super isolants granulaires très légers et qui viendront renforcer la performance des murs en matière d’isolation thermique.

L’objectif ultime est de parvenir un jour à la construction de bâtiments zéro énergie comme en parle ici Urban Hub afin de limiter notre empreinte écologique.

2. La domotique de série

On ira bien plus loin que les mitigeurs thermostatiques ou les réducteurs de débit sur les mitigeurs pour économiser de l’eau. On aura la possibilité de programmer le débit et la température d’un mitigeur de sorte de ne consommer précisément que ce qui est nécessaire.

Un système de gestion centralisée “domotique” sera installé également dans toutes les maisons, permettant d’optimiser sa consommation d’eau et d’électricité. Le tout sera accessible au départ de smartphones, de tablettes, ou même des télévisions.

Source: @pixabay

3. Un toit végétal

Les toits végétaux sont l’attraction de certains Malls aux Etats-Unis comme à Singapour.  Un toit végétal est non seulement performant d’un point de vue des économies d’énergie, mais c’est également esthétiquement un atout visuel. Concrètement il permet, même en cas de fortes chaleurs en été, de conserver une température ambiante de l’ordre de 20 degrés, soit plus de la moitié moins qu’un toit dit classique avec ses tuiles qui augmentent la sensation d’être dans une étuve.  En hiver, le toit végétal se transforme en véritable isolant naturel, permettant de se protéger des grands froids et ne conservant que la chaleur disponible.

Source: @http://www.geograph.org.uk/photo/5151779

4. Un vitrage photovoltaïque à infrarouge ?

Un nouveau type de vitrage intelligent fera son apparition et révolutionnera l’idée qu’on peut se faire d’un vitrage. On pourra régler l’intensité de la lumière entrante au biais d’une télécommande, ainsi que la chaleur, devenant ainsi un régulateur thermique qui permettra de faire des économies de chauffage substantielles !

Côté vitrage, il n’y a pas que les fenêtres qui sont concernées. Il sera possible également de transformer une véranda ou une verrière en une sorte de générateur solaire 100 % naturel. Grâce aux films photovoltaïques glissés dans le verre, on peut imaginer que tous les pans d’une véranda seront en mesure de capter les rayons UV pour les transformer en électricité.

Grand avantage de ce dispositif: sa miniaturisation. Comparé à plusieurs dizaines de panneaux photovoltaïques sur un toit, un film photovoltaïque invisible est nettement plus esthétique ! Discrétion et efficacité donc !

5. Des éoliennes domestiques

On connaît tous les éoliennes à 3 pales qui peuvent aller jusqu’à 100m de haut. Si les petites éoliennes pour particuliers existent déjà, peut-être deviendront-elles un jour la norme. Cachée au fond du jardin l’éolienne domestique pourrait bien un jour produire l’ensemble des besoins en électricité d’une famille de 5 personnes ou plus !

Source: @pixabay

6. L’intelligence artificielle

Et si les sols et les murs d’une maison devenaient le symbole de l’intelligence artificielle ! Les murs pourront peut-être bientôt parler grâce à des dispositifs qui proposent des enceintes intelligente intégrées dans les murs. A la manière du Google Assistant, ces assistants personnels permettront d’organiser la vie de l’habitat. Il vous suffira par exemple d’écouter votre agenda du jour, de savoir quels aliments manquent dans votre frigo, ou encore de répondre à une question d’histoire géo ! De la même manière, certains miroirs de salle de bain proposeront de consulter la météo du jour ou encore de regarder une émission que l’on aurait raté la veille !

Source: @pixabay

L’avenir s’annonce donc ultra “connecté” et nous vivrons donc dans l’instantané. Rappelons-nous que nous n’en sommes qu’au stade d’expérimentation avec une mise en application lente et progressive de nos idées ou inventions les plus farfelues!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Merci d'entrer votre nom