Contrairement à la cabine de douche qui s’installe très facilement, la baignoire implique un format et un poids qui laissent peu de chance à l’improvisation. Il faut choisir le bon modèle et le bon format en amont car il peut-être difficile (et couteux) ensuite de la remplacer.

Voici nos conseils pour faire le bon choix, pour aujourd’hui comme pour demain.

Une baignoire moderne oui mais laquelle ?

Quel matériau de baignoire choisir ?

La question peut-être évidente, mais la réponse, elle, ne l’est pas forcément car l’offre s’est complexifiée au fil des ans. Il existe désormais plusieurs dizaines de matières disponibles, parfois à la dénomination nébuleuse comme le Solid Surface® et qui peuvent nous désorienter.

Voyons ici les matériaux les plus courants et les plus plébiscités des utilisateurs.

  • Métal: une baignoire une fonte émaillée ? C’est encore possible mais attention au poids (souvent plus de 100 kgs), sans parler du prix. L’avantage de la fonte émaillée est que cette matière conserve parfaitement la chaleur, elle est résistante et isolante. Autre point positif, elle s’entretient très facilement. On devra toutefois prévoir des frais d’installation relativement élevés du fait du poids de la baignoire qui nécessitera l’intervention de plusieurs personnes. Les baignoires en fonte ont été la norme dans les salles de bain de 1730 à 1780 puis ont été progressivement remplacées par des matières faciles à mouler comme la porcelaine, puis l’acrylique.
  • Baignoire en acrylique renforcé: aussi appelé Topax, c’est un matériau résistant aux choc physiques et thermiques et qui possède une surface relativement anti-dérapante, très adaptée pour les jeunes enfants ou les personnes âgées.
  • Baignoire en acier émaillé: l’acier émaillé est plus léger est beaucoup plus facile à transporter et à installer que la fonte émaillée. Point négatif, il isole moins bien que la fonte. Une finition douce et satinée très esthétique mais attention le revêtement est quelque peu fragile.
  • Baignoire en Quaryl®: également matériau antidérapant, il est très solide car possède des cristaux de quartz. On l’appelle le “béton de synthèse” car extrêmement résistant et en même temps très souple pour lui donner la forme que l’on souhaite. Voir différents types de baignoire en Quaryl® ici.
  • Baignoire en Acryl®: l’un des matériaux de baignoire les meilleurs du marché et certainement le meilleur rapport qualité prix actuellement. Il conserve également bien la chaleur.
  • Baignoire en Solid Surface®: cette matière nouvelle mélange la résine à la matière minérale pour en faire une des matières les plus résistantes sur le marché. Seul hic: son prix !
  • Baignoire en Biocryl® : c’est un matériau sain, facile à nettoyer et également très résistant. Il correspond au haut de gamme de l’acrylique. Il se démarque des autres matériaux car il limite l’encrassement de la baignoire en repoussant les bactéries et les dépôts de calcaire.
  • Baignoire en résine. Son avantage ? Elle est polymorphe et revêt toutes les couleurs possibles. Il s’agit d’un revêtement dur, parfaitement adapté à l’usage dans une salle de bain ou une cuisine. Elle ne craint ni l’eau, ni les produits chimiques ou encore les UV.
  • Baignoire en bois: le bois est un excellent conducteur et conserve donc la chaleur dans une baignoire. C’est un matériau noble, écologique et surtout naturel. Il véhicule une ambiance saine et chaleureuse. Attention aux prix toutefois: comptez plus de 1500 euros pour une baignoire en bois de bonne facture.
  • Baignoire en pierre naturelle: granit, marbre, travertin. Comme pour la fonte, il s’agit de baignoires très lourdes, comptez entre 500 kgs et 1 tonne ! Elle sont également très chères mais vous avez la certitude de posséder un objet unique chez vous.
    Les formats de baignoire
Rare mais tellement design: la baignoire encastrée
La baignoire et ses bords retroussés: c’est la baignoire sabot

La forme d’une baignoire se choisit en fonction de deux paramètres:

  1. Ses inclinaisons personnelles en matière de formats et de coloris
  2. Les impératifs et contraintes qu’imposent la surface de la salle de bain.

En règle générale il existe une solution pour chaque type d’espace, de 5 à 50 m2.

On aura le choix alors entre une baignoire sur pieds, une baignoire à poser et dans certains cas, plus rare (dans les salles de bain design), une baignoire à encastrer dans le sol.

Pour les salles de bain de moins de 10 m2 on préconise en général de choisir une petite baignoire d’angle qui optimisera alors deux pans de murs, ou encore une petite baignoire sabot car il s’agit des plus petites baignoires sur le marché.

Au-delà de 10 m2 et jusqu’à 17 m2 : le choix est immense avec tous les types de formats: baignoire droite, rectangulaire, ronde, oblongue, ou en angle.

Pour les grandes salles de bain, on choisira tantôt une longue baignoire droite, voire une baignoire îlot que l’on placera parfois même au centre de la salle de bain. Pour les plus argentés d’entre nous, le tandem douche et baignoire est également possible et permet de doubler le plaisir !

Une baignoire de forme oblongue pour les grandes salles de bain

Pour faire paraître une baignoire plus grande, pensez à l’habillage, appelé également tablier de baignoire.

Ce dernier peut-être en bois ou en brique et permettra de faire de votre baignoire le point focal de votre salle de bain. La baignoire pourra encore être plus pratique en intégrant des rangements dans le l’habillage (parfait pour les très petites salles de bain).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Merci d'entrer votre nom