Toutes les étapes pour construire et poser un escalier d’intérieur

Lisez également

Lors de la construction ou la rénovation d’une maison, plusieurs parties peuvent être construites et posées soi-même, pour peu que l’on soit un peu bricoleur. C’est le cas, notamment, de l’escalier d’intérieur. Pour construire et poser un escalier d’intérieur, vous n’aurez besoin de quelques compétences de base, du matériel, et quelques paires de bras. Voici comment faire. 

1ère étape : Le choix du matériau

Première étape pour poser votre escalier intérieur : choisir le matériau dans lequel vous aller construire l’escalier. Le choix du matériau est crucial car il déterminera, entre autres, le style de votre escalier intérieur. 

Vous avez le choix entre plusieurs matériaux :

  • Le bois : c’est l’un des matériaux les moins chers. Il peut donner un style rustique à votre intérieur et sera parfait pour une maison de campagne ! Toutefois, il faut savoir qu’il demande un entretien important et surtout régulier.
  • L’aluminium : c’est également l’un des matériaux les moins chers. De plus, contrairement au bois, il est très facile à entretenir. Il est en plus très résistant. 
  • L’inox : ce matériau est idéal pour donner un côté moderne à votre maison, d’autant plus qu’il offre un grand choix d’habillage. Toutefois, son entretien est assez coûteux et contraignant.  
  • Le béton : pour réaliser un escalier en béton, il faudra prévoir de plus gros travaux que pour un escalier en bois ou en aluminium, notamment pour le coffrage dans lequel vous devrez ensuite couler le béton. Si vous n’êtes pas spécialiste, vous devrez donc faire appel à un professionnel ! Toutefois, ce matériau est très résistant et il vous offrira un grand choix d’habillage.
  • Le verre : le verre est l’un des matériaux les plus coûteux, mais il donne beaucoup de luminosité à votre intérieur et peut se décliner dans différents styles. De plus, comme le bois et l’inox, il doit être entretenu régulièrement.
  • La pierre : pour un côté rustique, la pierre naturelle est l’un des meilleurs choix. Il demande beaucoup de travaux, comme le béton, mais vous n’aurez pas besoin de l’entretenir régulièrement.  
Un escalier d’intérieur design. Matière: aluminium. Source: Pinterest

2nde étape : Le plan et les mesures de l’escalier intérieur

La seconde étape, avant de vous lancer dans le vif du sujet, est de faire le plan de votre escalier. Cela vous permettra de savoir précisément où vous allez et donc d’éviter les ratés !  Attention toutefois aux modèles de type quart tournant, ils exigent un degré de technicité avancé en matière de planification et de construction.

Pour ce faire, vous pouvez soit dessiner le plan sur papier, soit le construire virtuellement grâce à un logiciel informatique. Si vous n’êtes pas doué en dessin d’architecture, rassurez-vous : un croquis rapide sera tout à fait suffisant pour un escalier droit.

Lire également sur un sujet connexe: Comment sécuriser un escalier ? Notre guide et conseils

Toutefois, si vous comptez mettre en place un escalier intérieur plus élaboré, comme par exemple un escalier en colimaçon, il sera nécessaire de dessiner plusieurs vues.

Votre plan devra comprendre les éléments suivants :

  • La hauteur totale de l’escalier 
  • La longueur de la trémie (l’espace réservé dans le plancher pour faire passer l’escalier)
  • La hauteur sous plafond
  • Le nombre de marches
  • La hauteur des marches
  • Le giron (la profondeur de la marche sans le nez de marche)

Pour estimer les mesures ci-dessus, il faudra effectuer quelques calculs simples.

Pour commencer, mesurez les dimensions de l’espace disponible dans votre maison pour accueillir l’escalier intérieur. Ensuite, déterminez l’angle d’inclinaison de votre escalier intérieur en fonction de la hauteur disponible ainsi que de la longueur au sol (entre 25° et 40° en général). Établissez alors un plan côté et vérifiez que la hauteur entre les marches et le plafond (l’échappée de la tête) soit bien égale à au moins 2 mètres.

Une fois cela fait, vous pourrez déterminer le nombre de marches et leur hauteur.

Pour calculer la hauteur idéale des marches, utilisez la formule dite de Blondel, à savoir :

G + 2H = A, où G = le giron en cm ;  H = la hauteur de la marche en cm ; A = l’amplitude moyenne du pas en cm (environ 64 cm).

La hauteur idéale de vos marches sera donc égale à H = (A – G) / 2, comme c’est expliqué ici.

Pour déterminer le nombre de marches, il suffira alors de diviser la hauteur du sol à l’étage par la hauteur des marches.

Un escalier en bois

3ème étape : La pose de l’escalier intérieur

Une fois le plan réalisé, il ne vous reste plus qu’à vous lancer dans la construction de votre escalier intérieur.

Pour commencer, préparez les limons, à savoir les pièces d’appui qui suivent la rampe de l’escalier du côté opposé du mur et dans lesquelles vont s’incruster les marches et contremarches, mais aussi les balustres ou barreaux de la rampe de l’escalier.

Première chose à faire : calculer leur longueur.

Pour cela, calculez leur longueur en utilisant le théorème de Pythagore : S² + H² = L², avec S = la longueur de l’escalier au sol ; H = la hauteur de l’escalier ; et L = la longueur du limon.

Vous obtiendrez ainsi la longueur des limons en faisant L = √(L²), puis leur nombre en gardant en tête qu’il faut laisser entre 40 et 120 cm entre chaque limon. 

Une fois les limons préparés avec les dimensions calculées auparavant, découpez sur chaque limon l’emplacement des marches et vérifiez qu’ils sont bien adaptés à la hauteur et à l’empâtement des marches. 

Si les dimensions sont bonnes, découpez les trous dans les limons pour accueillir les contremarches (6 cm), puis fixez les limons au niveau de la marche palière de l’étage supérieur : les pieds des limons doivent être bien stables. Enfin, fixez sur chaque limon les contremarches puis les marches. Il ne vous reste plus qu’à assembler et monter le tout !

Cet article pourrait vous intéresser: Escaliers en bois: découverte des 57 plus beaux modèles

4ème étape : Les finitions

Une fois que tout l’assemblage a bien été fait et que l’escalier est stable, vissez l’ensemble. Il ne vous restera plus qu’à faire les finitions : vernir ou peindre l’escalier intérieur, poser deux limons droits pour cacher le profil de l’escalier, traiter l’escalier (s’il est en bois) avec un revêtement spécial, et enfin poser la rampe de l’escalier !

Un escalier vernis

L’escalier en kit, une solution accessible à tous

Si vous n’êtes pas très bricoleur (mais que vous avez quand même quelques notions), vous pouvez toujours opter pour l’escalier en kit.

On trouve aujourd’hui divers modèles et matériaux, vous aurez donc l’embarras du choix ! En général, les escaliers en kit comportent une structure à limon central, à laquelle vous pouvez ou non ajouter une rampe.

Sur le même sujet

Commentaires

Derniers articles

Matières, style, qualité : quel linge de lit choisir ?

Choisir son linge de lit n’est pas toujours évident et pour cause, il est affaire de goût personnel. Il faut s'accorder...

Cuisine: quelles sont les couleurs tendance en 2020 ?

D'après une enquête Wecook, le Français moyen passerait en moyenne 21 jours/an en cuisine. C'est donc une petite tranche de sa...

5 bonnes raisons d’acheter un sèche-serviettes électrique en 2019

A en croire les ventes records d'appareils électriques de chauffage pour la salle de bain, les français aiment prendre leur douche...

Toutes les étapes pour construire et poser un escalier d’intérieur

Lors de la construction ou la rénovation d’une maison, plusieurs parties peuvent être construites et posées soi-même, pour peu que l’on...

Tuto : comment installer un ruban LED ?

Moins énergivore qu’un éclairage classique fluorescent, le ruban LED est l’éclairage décoratif par excellence. Il peut remplacer vos ampoules classiques et...

Tout savoir sur le cristal de Lorraine ! 


La cristal, un matériau façonné par l'Histoire Matériau symbole d’élégance et de savoir-faire, le cristal transcende les générations.

Aménager sa chambre comme à l’hôtel : 12 idées déco

Qui n’a pas rêvé de vivre à l’hôtel toute l’année ? A l’hôtel, la chambre est toujours plus confortable, plus propre, plus...

8 astuces pratiques pour nettoyer une chaise ou un fauteuil de bureau

Nettoyer un fauteuil de bureau (ou chaise de bureau) n’a rien d’évident. Pourquoi ? Car en fonction de la matière, de...