Belle pelouse verte, massifs fleuris, allées majestueuses, … : vous imaginez sans difficulté votre jardin idéal !

Pourtant, avant de pouvoir l’admirer tranquillement depuis votre terrasse un cocktail à la main, quelques efforts vont devoir être fournis. En effet, la nature reprend vite ses droits et la domestiquer nécessite patience et soins réguliers. Pour faciliter l’agencement et l’entretien de ce beau lieu idyllique, certains outils manuels de jardiniers se révèlent incontournables.

Quels outils manuels pour faire son jardin ? Source: Pinterest

Zoom sur les 12 outils phares de tout jardinier qui se respecte !

1. La pioche

Face à un sol qui n’a jamais été travaillé, c’est l’outil à posséder absolument pour effectuer une première opération de défrichage. Elle peut notamment être particulièrement utile pour enlever des souches d’arbuste ou même d’arbre.

2. La grelinette

Outil écologique, la grelinette a une apparence un peu singulière. Avec ses deux manches situés aux extrémités d’une fourche (dotée de 4 dents ou plus), elle vous permet de faire levier pour soulever la terre sans effort et l’ameublir sans la retourner. Cette façon de travailler la terre permet de respecter la vie interne des sols.

De cette manière, les micro-organismes contribuant à la décomposition des sols en humus ne sont pas perturbés.

Autre avantage : le jardinier travaille la terre sans courber le dos. En effet, la grelinette s’enfonce facilement sous son poids et il peut ensuite la manier simplement en détendant les bras.

3. La bêche

Indétrônable, elle règne sur tous les jardins !

Sans son aide, adieu la terre meuble et la bonne aération des sols qui facilitent toute plantation. Pour qu’elle devienne votre meilleure amie, choisissez-la avec un manche adapté à votre taille : votre dos vous en sera reconnaissant. Selon le terrain travaillé, vous pouvez également opter pour différents modèles. Une terre caillouteuse ou lourde nécessitera par exemple une fourche bêche, également surnommée « bêche à dents ».

4. La houe

Dotée d’un angle de 90° entre le manche et la tête, la houe permet d’effectuer un travail relativement grossier.

Avec elle, tout semble possible : biner, enlever les mauvaise herbes, ameublir la terre, butter les légumes, creuser les sillons, créer des allées, … Pour un travail moins fatigant, pensez à vous aider du poids de la houe durant votre travail.

5. La binette

Idéale pour un travail minutieux des couches superficielles, la binette sert autant à biner qu’à sarcler.

Grâce à ce petit instrument très pratique, adieu les mauvaises herbes indésirables. L’ameublissement de la terre opérée en surface est également utile pour éviter une trop grande déperdition d’humidité du sol.

6. Le râteau

C’est l’arme favorite du jardinier pour rassembler les feuilles mortes ou les résidus de tonte.

Outre ce travail de nettoyage, le râteau permet également de niveler une terre bêchée, de briser les petites mottes, d’enlever les pierres, … C’est donc un outil polyvalent à l’utilité incontestable.

7. La fourche

Dotée de plusieurs dents pointues, la fourche facilite la manipulation de différents végétaux : herbes, branchages, résidus de coupe, … Utile durant toute l’année, cet outil à manche vous évite un déplacement douloureux de ces végétaux devenus indésirables.

8. Le déplantoir

Outil multitâche, le déplantoir vous permet d’effectuer différents travaux pour sublimer votre jardin : creuser, ramasser, redistribuer la terre, désherber, …

C’est l’outillage indispensable du jardinier perfectionniste qui ne peut s’empêcher d’arracher une mauvaise herbe ou d’installer une plante chaque fois qu’il se rend dans son jardin. Pour une pénétration dans le sol plus simple, optez pour un modèle doté de bords aiguisés.

Même les sols durs ne pourront pas vous résister !

9. Le sécateur

Un faible investissement pour un maxi résultat ! En effet, avec ce petit ciseau toujours à portée de main, taille et élagage du quotidien deviennent très simples à réaliser. Concrètement, le sécateur est capable de tout couper à condition que le diamètre (2 cm maximum) et la dureté soient raisonnables : une branche qui dépasse, des tiges à élaguer, un rosier à tailler, …

Des modèles à crémaillère permettent également de travailler sur des sections supérieures.

10. La cisaille

Egalement appelés coupe branche, ces gros ciseaux sont principalement dédiés à la coupe de branches plus épaisses que l’on peut par exemple trouver sur les arbustes ou les haies.

La cisaille peut également être utile pour tailler les herbes situées en bordures d’allées ou couper les petits coins de gazon inaccessibles aux outils trop imposants comme la tondeuse. Pour une utilisation agréable, vous pouvez choisir des modèles de cisaille dotés de caoutchouc : ils absorbent efficacement les ondes de choc et soulagent les poignets.

11. La brouette

Très pratique avec ses deux manches et sa roue avant, elle rend de multiples services au jardinier.

Grâce à elle, transporter de lourdes charges devient possible : déplacer de la terre, recueillir de l’eau, transporter du compost, porter des outils de jardinage, … Pour réduire au maximum les efforts à fournir lors du transport, veillez à choisir un modèle de brouette à roue pneumatique. En effet, ce dernier se révèle plus léger et maniable au quotidien.

12. L’arrosoir

Les espaces verts et les plantes ont des besoins ! Si le ciel ne pourvoit pas toujours à leur épanouissement, le jardinier peut pallier au manque d’eau grâce à l’arrosoir.

Permettant d’apporter une petite quantité d’eau au pied des plantes, c’est un outil tout-terrain qui peut être utilisé tant à proximité de la maison que dans des zones inaccessibles avec un jet d’eau. De tailles et de formes différentes, il est doté d’un bec plus ou moins long selon la plante arrosée et d’une pomme d’arrosage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Merci d'entrer votre nom