Le carport est un abri de voiture autoporté.

C’est une solution choisie par de plus en plus de personnes car il présente un grand nombre d’avantages. En effet, cette structure ouverte sur les côtés, permet de protéger son véhicule des intempéries sans avoir à construire un garage. Le carport est ainsi facile à installer, et ne nécessitent pas l’intervention d’un professionnel. Ainsi, le coût financier est moindre que pour un garage. D’autant plus qu’il existe une grande variété de carports dont le coût varie de quelques centaines d’euros pour les premiers prix, à 5000€ ou 6000€ pour les plus chers. 

Pour choisir un bon carport qui correspondra précisément à votre besoin, voici les critères à prendre en compte. 

Le matériau

Il existe sur le marché, un large choix de modèles de carport, et leur différence principale vient bien souvent du matériau utilisé. En effet, ils peuvent être conçu en bois, en aluminium, en métal, ou en PVC

Le matériau n’est pas qu’esthétique, c’est vraiment un critère important à prendre en compte dans votre choix, car cela va influer sur l’utilisation que vous pourrez faire de votre carport. Chaque matériau a ses avantages, mais aussi ses inconvénients. 

  • Ainsi, le carport en bois à l’avantage d’être très solide, et assez facile à installer. C’est le modèle le plus vendu. Certains modèles nécessitent toutefois un espace suffisamment grand compte tenu des piliers de soutènement. 
  • Le carport en aluminium est aussi l’un des modèles préféré des français. En plus d’un style moderne, c’est un matériau qui allie légèreté et robustesse. Son principal inconvénient est qu’il n’est pas isolant. Voir ici quelques modèles de carport en alu.
  • Le carport en métal à l’avantage d’offrir un modèle facile à installer à un prix accessible. Par contre, il n’est pas du tout isolant et est même assez fragile. Il est par exemple à éviter si vous habitez une région où il neige régulièrement. 
  • Enfin, le carport en PVC. Il existe la toile souple ou le modèle rigide. L’un comme l’autre sont fragiles et sont donc considérés comme des solutions temporaires. Néanmoins, on en trouve à petit prix, et ils s’installent très rapidement. 

Le revêtement pour la toiture

Outre le matériau qui constitue votre carport, il vous faudra définir le type de toiture que vous désirez. Il peut s’agir d’un choix esthétique en fonction du matériau choisi, ou d’un choix réfléchi selon l’utilisation prévue pour votre carport. 

  • Ainsi, vous pouvez choisir des traverses en bois, idéales avec un carport en bois. Ces dernières sont généralement ajourées, mais vous pouvez créer facilement une couverture végétale grâce à des plantes grimpantes. 
  • Vous avez également la possibilité de choisir du feutre bitumé en rouleaux qui à l’avantage d’être facile à poser et surtout assez résistant aux intempéries, tout comme le shingle. 
  • A moindre coût, vous pouvez opter pour une tôle ondulée en acier. Si celle-ci est résistante, elle n’est toutefois pas très esthétique, et dessous, la chaleur est importante. 

De même qu’il existe des matériaux pour les toitures, il existe différentes formes. Ainsi, vous pouvez opter pour une toiture plate voire arrondie, ou pour une toiture en pente simple ou double. 

Si vous placez votre carport sous des arbres ou si vous habitez une région où il neige, préférez une toiture en pente afin d’éviter un effondrement du toit. 

Le type de carport, et le volume

Il existe deux principaux types de carports. Dans le premier cas, le modèle est adossé à une façade ou à un mur. Dans le second, il est autoporté, c’est-à-dire qu’il est indépendant et peut être placé où bon vous semble. 

Ce choix va principalement dépendre de la configuration de votre espace extérieur et de l’endroit où vous prévoyez d’installer votre carport. 

Un carport anthracite dans la tendance actuelle.

De plus, vous devrez choisir la surface de votre carport. Bien entendu, ce choix sera limité par l’espace disponible que vous avez. Mais sachez qu’en général les modèles vont de 12 à 25m²

Si vous prévoyez de garer une petite citadine, une surface de 15m² suffira. 

Faites quelques mesures pour connaître les dimensions idéales selon la ou les voiture(s) que vous prévoyez de garer. Attention à tenir compte de l’ouverture des portières !

Les démarches administratives

Il faut savoir que les carports, tout comme le garage, sont considérés comme une dépendance. A ce titre, ils sont soumis à la taxe d’habitation, et nécessitent des démarches administratives.

Ainsi, si votre carport fait entre 5 et 20m², il suffit de faire une déclaration de travaux auprès de la mairie de votre domicile. 

Au-delà de cette surface, vous avez l’obligation de déposer une demande de permis de construire, et d’attendre la validation afin d’entamer la construction de votre carport. 

De plus, outre ses démarches, des règles s’appliquent. En effet, pour connaître la surface maximale autorisée de votre carport, renseignez vous auprès de votre mairie pour le plan local d’urbanisme ou le plan d’occupation des sols. Dans certains cas vous ne pourrez pas dépasser 20m² par exemple. 

Le prix

Le dernier critère à prendre en compte est bien entendu le prix du carport. Il convient que ce dernier respecte votre budget tout en répondant à vos attentes en matière d’utilisation et d’esthétique. 

Vous avez toutes les informations pour choisir efficacement le carport le plus adapté à vos besoins.