Que prend en compte l’audit énergétique ?

Lisez également

Pour effectuer des travaux de rénovation rentables, il est indispensable d’évaluer la performance énergétique du bâtiment. Cette procédure est appelée audit énergétique. Il permet d’obtenir un rapport détaillé des performances énergétiques de votre maison et d’envisager des travaux à réaliser pour les optimiser. Découvrez les points clés pris en compte dans cet audit.

Quelles données énergétiques sont collectées lors de l’audit ?

La rénovation énergétique est nécessaire pour réduire votre consommation d’énergie, augmenter le confort thermique et préserver l’environnement. Il est recommandé de recourir à un audit énergétique avant d’entamer des travaux de rénovation dans votre logement. Cela vous permet d’obtenir des informations fiables pour vous aider à prendre les décisions utiles, à définir vos priorités et à les hiérarchiser.

La collecte des informations est la première étape qui marque un audit énergétique. Durant cette étape, les données techniques et énergétiques de votre maison sont recueillies. Il s’agit d’informations relatives à la conception thermique, à la qualité de l’air, à la structure du bâtiment, etc. La collecte permet d’établir le profil énergétique de votre maison. Elle est réalisée par un expert qui maîtrise parfaitement le secteur du bâtiment.

Pendant la visite, l’auditeur inspecte le logement, relève la surface de chaque pièce, le type d’énergie que vous utilisez, vos habitudes de consommation, le nombre d’occupants, le système de chauffage, etc. Il prend également en compte l’année de construction du logement, sa structure, la performance de l’isolation des murs, des fenêtres, du plafond, ainsi que vos factures énergétiques.

L’expert se charge ensuite de recueillir les données relatives aux conditions climatiques et géographiques à savoir la zone climatique, l’altitude, l’exposition au vent, etc. Il peut interroger les occupants de la maison afin de connaître leurs attentes en termes de confort et d’isolation.

Audit énergétique

L’analyse des données énergétiques et l’audit du logement

Après la collecte des données, l’évaluateur énergétique se concentre sur leur analyse et leur interprétation. Il a recours à des logiciels certifiés pour effectuer des calculs afin de définir les points forts et les points faibles de votre maison. Il s’agit entre autres du coefficient d’énergie primaire, du besoin bioclimatique, du calcul de la puissance de chauffage nécessaire et de la détermination des surfaces déperditives.

Le calcul du coefficient d’énergie primaire (CEP)

Le CEP définit la consommation conventionnelle d’énergie primaire de votre logement. Pour le calculer, on additionne la quantité d’énergie consommée par votre système de chauffage, la climatisation, l’éclairage ou encore l’eau chaude sanitaire. Le résultat obtenu est ensuite soustrait de la production voltaïque plafonnée à 12 kWh d’énergie primaire par mètre carré par an.

Le CEP ainsi calculé est comparé au CEP maximal établi par la réglementation thermique. S’il est supérieur au CEP de référence, il convient de prendre des mesures pour le diminuer.

Le besoin bioclimatique ou Bbio

Le Bbio est un indice qui permet d’évaluer l’efficacité thermique de votre logement en dehors des systèmes énergétiques mis en place. Durant l’étude thermique, l’expert se charge de le déterminer et de le confronter au Bbio max (besoin bioclimatique maximal) établi par la RT2012. Estimé en points, le Bbio varie en fonction de plusieurs critères. Pour le calculer, on tient compte de la catégorie du logement, de ses caractéristiques techniques, géographiques et de sa superficie. L’indice obtenu permet d’apprécier le Bbio de votre logement par rapport à la norme.

Après avoir effectué l’ensemble de ces calculs, le thermicien procède à leur interprétation. Les indices déterminés sont comparés aux valeurs maximales définies par la RT12. À l’issue de cette confrontation, l’expert peut juger si votre maison présente ou non une précarité énergétique et définir les axes à améliorer pour optimiser la consommation des occupants.

Recevez les conclusions et les propositions de l’auditeur

L’élaboration du rapport d’audit marque la fin de la procédure. Dans ce rapport, l’auditeur établit une liste de travaux à effectuer pour une optimisation de la performance énergétique du logement. Il vous expliquera le bien-fondé de chacune de ses recommandations et les impacts qu’elles auront sur votre maison. Il vous sensibilisera sur les bonnes habitudes à adopter et les travaux à réaliser en priorité.

L’expert en audit énergétique peut également vous donner une estimation du coût des travaux. Il pourra aussi mentionner les aides et prêts auxquels vous êtes éligible.

Profitez des avantages d’un audit énergétique

L’audit énergétique permet de se conformer à la réglementation thermique. Réalisés par les bureaux d’études thermiques, les audits énergétiques sont obligatoires pour les copropriétés qui utilisent un système de chauffage collectif. Pour les particuliers, ils sont requis si vous demandez certaines aides comme l’écoprêt à taux zéro, MaPrimeRénov, etc.

De façon générale, faire un bilan avant la réalisation de travaux permet d’obtenir des résultats plus performants. En ayant une connaissance exacte des points faibles de votre maison, vous prendrez plus facilement les bonnes décisions. Vous saurez également quels sont les travaux à effectuer en priorité. Cela vous permettra d’adapter votre projet de rénovation à votre budget.

Sur le même sujet

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Merci d'entrer votre nom

Derniers articles

Choix du consentement

şehirler arası nakliyat