Vous avez la chance de posséder une piscine chez vous et vous vous demandez comment l’entretenir  ?

L’entretien d’une piscine est très important, notamment pour prévenir l’apparition d’algues et de calcaire (voir les différents revêtements de piscine ici). Ces deux types de contamination peuvent endommager vos équipements mais aussi altérer la qualité de vos baignades. Découvrez ici tous nos conseils pour éviter la prolifération de calcaire et d’algues dans votre piscine.

Une piscine (verte) envahie par les algues. un traitement de choc est ici obligatoire

1) Les traitements anti-calcaire

Une piscine chargée en calcaire n’est pas une piscine saine. Le calcaire aura tendance à entartrer les parois qui se recouvrent alors de dépôts blanchâtres, à rendre l’eau trouble et à abîmer les équipements et systèmes de filtration.

Une eau très calcaire pourra également favoriser le développement des algues, mais aussi irriter la peau et les yeux des baigneurs. C’est pourquoi il est très important d’entretenir régulièrement sa piscine pour prévenir l’apparition d’une trop grande quantité de calcaire.

La mesure de la concentration en calcaire de l’eau fait partie du processus d’entretien régulier de votre piscine. Il suffit pour cela de se procurer des bandes à indicateurs colorimétriques. Vous pourrez ainsi déterminer le taux de carbonate de calcium et de magnésium de l’eau (le TH). Le TH de l’eau de piscine doit être située entre 10 et 20 dans l’idéal.

Un TH supérieur à 25 indique une concentration beaucoup trop élevée en calcaire, ce qui nécessite un traitement de fond.

Si vous habitez dans une région ou le TH de l’eau est naturellement supérieur à 20, un entretien régulier sera particulièrement important. En règle générale, l’idéal est de procéder à 3 traitements anti-calcaire par an : un à la première installation de la piscine, un autre à la mi-saison et le dernier avant la mise en hivernage.

Si l’on recherche un type de Traitement d’eau pour piscine sans chimie, des options existent comme l’anneau Merus® qui agit comme un bouclier contre la formation de calcaire et de tartre, mais également la formation de rouille. Il s’agit d’un dispositif qui peut fonctionner
sans alimentation électrique. Il fonctionne sur la base d’un procédé classique dit bio-physique qui, au travers de l’oscillation des ondes de fréquences variées dans l’eau, permet de modifier les propriétés physiques des matières indésirables dans l’eau.

Procédé de l’anneau Merus®

Pour prévenir l’apparition de calcaire, pensez également à maintenir une température moyennement élevée et constante dans votre piscine. Une eau trop chaude augmente en effet les risques de formation du tartre. Vous pouvez aussi vous procurer une pompe doseuse de pH pour maintenir dans votre piscine un bon équilibre, les variations de pH ayant tendance à favoriser l’apparition du calcaire.

Il est aussi possible d’utiliser un produit stabilisateur de calcaire, à se procurer dans un magasin spécialisé, ce qui vous permettra de prévenir l’apparition des dépôts.

Si le calcaire a déjà envahi votre piscine, il est temps d’employer les grands moyens et de faire appel à l’huile de coude. Si votre piscine est très entartrée, videz-la entièrement, appliquez sur les parois et le fond un produit détartrant et brossez bien avant de rincez.

La brosse de piscine ou le robot aspirateur pourront vous être très utiles pour procéder à ce nettoyage de fond sans trop vous fatiguer.

Pour ceux qui ne rechignent pas à utiliser le chlore..

2) Les traitements anti-algues

Les algues microscopiques se développent dans l’eau stagnante. La chaleur et la présence de calcaire favorise encore plus leur développement. Pour ces organismes, votre piscine constitue donc l’environnement idéal. L’apparition d’algues dans l’eau de la piscine se manifeste par une coloration verdâtre, des parois glissantes et la présence de petites particules en suspension. La présence de ces algues altère la qualité de l’eau, la rendant impure et polluée. Pour éviter l’apparition des algues, il est donc important d’effectuer un entretien régulier et de prendre certaines précautions :

  • Veillez à maintenir un pH constant dans votre eau de piscine
  • Évitez que la température de l’eau ne soit trop élevée
  • Nettoyez régulièrement vos équipements et votre système de filtration
  • Passez régulièrement un coup de brosse sur les parois et le fond de la piscine
  • Traitez régulièrement votre piscine avec des produits naturels anti-algues
  • Couvrez la piscine avec une bâche pour protéger l’eau quand vous ne l’utilisez pas

Si les algues ont déjà envahi votre piscine, agissez au plus vite en commençant par brosser les parois et le fond s’ils sont glissants et/ou colorés. Procédez à un traitement de choc à base de chlore, de brome ou préférablement d’un produit écologique comme l’oxygène actif.

Ce puissant algicide est un oxydant naturel qui détruit les organismes et désinfecte l’eau (on le trouve sous forme de galets, de granulés, en liquide ou en poudre).

Vous pouvez également investir dans un ionisateur qui vous permettra d’effectuer un traitement naturel de votre piscine par électrolyse cuivre/argent, et ainsi désinfecter l’eau et la débarrasser de tous les micro-organismes présents. Après le traitement, filtrez ensuite longuement l’eau de votre piscine jusqu’à ce qu’elle devienne parfaitement claire.

Retenez bien que sans un entretien régulier de votre piscine, le calcaire et les algues vont forcément s’y installer. Il existe des solutions faciles pour s’en débarrasser mais agissez autant que possible en amont en nettoyant, filtrant et traitant votre eau fréquemment…

Comme pour beaucoup de choses, il vaut toujours mieux prévenir que guérir !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Merci d'entrer votre nom