Il est vrai qu’aujourd’hui les nouveaux matériaux permettent aux bricoleurs en herbe d’effectuer toutes sortes de travaux. Le sol n’échappe pas à cette règle. En effet, si vous souhaitez donner un nouveau souffle à votre pièce, il existe une solution facile et abordable, le parquet contrecollé en pose flottante. Nous allons apprendre aujourd’hui à poser un parquet flottant en quelques étapes simples, rapides et accessibles à tous !

Néanmoins, avant d’entreprendre toute action, il vous faut prendre certaines précautions. Effectivement, vous devez connaître ce produit mais aussi ses avantages et ses inconvénients pour l’installer en toute connaissance de cause.

Un parquet flottant est un parquet facile à poser et relativement bon marché.

Découvrir le « Parquet Flottant »

Il est bon de savoir que le terme parquet flottant est une expression raccourcie désignant un parquet (notamment de structure contrecollée) installé en pose flottante. Elle se définit ainsi puisque le parquet n’est pas fixé au sol.

Le langage populaire utilise donc cette terminologie dans le but de faciliter la compréhension. Le parquet a toujours été populaire, il doit donc être compris de tous (voir ici une définition du parquet du parquet flottant).

Il n’en reste pas moins que lorsque vous achetez votre « parquet flottant », il vous est vendu du parquet contrecollé à clipser ou à coller. Les lames dudit parquet sont en bois avec une couche de bois noble de 2,5 mm minimum. Le reste de la lame est d’un autre composant. Il peut s’agir d’aggloméré, de médium, de bois massif plus tendre ou encore d’un mélange de toutes ces possibilités.

La différence de prix entre les parquets contrecollés s’explique donc par l’épaisseur de la couche de bois noble et de ses autres composants.

Les Avantages et les Inconvénients de la pose d’un Parquet Flottant

Lorsque vous effectuez une pose flottante avec un parquet contrecollé, il y a un inconvénient qui est la planéité du sol d’accueil. Celui-ci se doit d’être impeccable sinon vous serez dans l’obligation d’effectuer un ragréage. Vérifiez donc bien ce point en amont.

À titre informatif, il est à noter que ce type de parquet – le parquet flottant – absorbe moins bien les chocs que d’autres revêtements de sol. Il s’abîme donc plus vite.

C’est pour cela qu’il est conseillé de ne pas l’installer dans une chambre d’enfant, dans une cuisine ou dans une entrée. De plus, si vous avez un chauffage au sol, demandez les conseils d’un professionnel pour que votre pose flottante respecte cette source de chaleur. La compatibilité entre le sol chauffant et le type de parquet flottant sélectionné doit être établi avant d’entreprendre quoi que ce soit.

En outre, la résonance est plus importante que sur d’autres types de parquets à cause de la lame d’air située en dessous. Attendez-vous donc à faire davantage de bruit quand vous marchez sur votre parquet flottant qu’avec un parquet plus classique de type bois massif.

« Le parquet flottant » a tout de même un avantage supplantant son inconvénient, celui de la pose ! A dire vrai c’est là tout son intérêt !

En effet, vous pouvez poser vous-même votre parquet flottant puisque le système est très simple. Vous pouvez même le faire seul si vous avez un peu de temps.

Comment Poser Votre Parquet Flottant

Il faut savoir qu’il existe principalement deux sortes de parquet contrecollé à pose flottante :

  • à clipser (clic vertical)
  • à coller (rainure-languette).

La différence réside donc dans le système d’emboîtement et de pose.

Un dernier conseil avant de débuter, entreposez votre parquet dans la pièce où les travaux ont lieu quelques jours avant. Ainsi, celui-ci peut se faire à l’hygrométrie du lieu. Rappelez vous que le bois est un matériau aussi noble que naturel, à ce titre il vit- c’est à dire qu’il se contracte ou dilate, et évolue au gré des conditions de chaleur et d’humidité d’une pièce. En restant quelques jours dans la pièce de destination, on empêchera les planches de se déformer une fois posées.

Matériel et outils

  • Lames de parquet
  • Plinthes
  • Sous-couche
  • Règle de maçon (pour vérifier la planéité du sol)
  • Vêtements de sécurité (genouillère, gants etc)

NETTOYAGE / PRÉPARATION DU SOL

Etape 1. Avant de commencer la pose de votre parquet, il vous faut préparer le sol qui va l’accueillir.

En premier, nettoyez-le pour qu’il soit propre et sec. Pour ce faire passez un coup d’aspirateur sur toute la surface et au besoin la serpillère pour vous débarrasser des poussières. Laissez sécher quelques heures. Ensuite, contrôlez sa planéité à l’aide d’une règle de maçon surmontée par un niveau à bulles. La planéité signifie que le sol est plat, sans ondulation ni courbure.

Enfin, vérifiez que sous la règle de maçon, aucun jour ne soit visible. En cas d’irrégularités de plus de 3 mm, il vous faut effectuer un ragréage (un ragréage est une opération qui vise à aplanir une surface en mettant un enduit de finition sur une surface inégale). Autre solution poncer les parties du sol supérieures à la partie la plus basse afin de faire rentrer les tolérances dimensionnelles en deçà de 3mm.

Si la situation d’y prête, il est à noter que vous pouvez poser votre parquet sur votre ancien carrelage ou votre ancien sol stratifié, voire un sol vinyle, si la planéité de ces derniers est convenable. Toutefois vous ne pourrez pas le poser directement sur une moquette. 

Disposez un film pare vapeur sur votre sol propre, celui-ci est une protection contre l’humidité et les moisissures. Déroulez-le à partir du mur et perpendiculaire à la future position des lames. Coupez les bandes au cutter de manière propre et nette.

Un pare vapeur pour empêcher les remontées d’humidité

Aidez-vous de la lumière pour connaître le sens de la pose de votre parquet. Il doit correspondre au prolongement de la luminosité. Si la pièce ne possède pas de fenêtre, installez-le dans le sens de la longueur.

Film pare vapeur et sous couche

Avant toute chose, pensez à sortir les lames des paquets et étalez-les sur le sol.

Les lames de bois pouvant contenir des noeuds et de légères variations de couleurs, faites des essais à même le sol pour trouver la ou les meilleure(s) combinaison(s). D’un paquet à l’autre les différences peuvent être parfois assez marquées, n’hésitez donc pas à tester et retester avant la pose finale qui devra être la plus harmonieuse possible.

Prévoyez environ 5 à 10 cm de dépassement du film pare-vapeur sur le mur, puis scotchez, avec un ruban adhésif spécial (ruban alu étanche) les lés entre eux pour empêcher l’humidité de remonter. Vous pouvez faire superposer les lés les uns sur les autres. 

Par-dessus, dépliez la sous-couche, cette fois-ci perpendiculairement au sens de pose des futures lames. De nouveau, scotchez (solidarisez-les) les lés entre elles. Cette sous-couche apportera une isolation phonique et thermique appréciable pour votre parquet flottant.

Une sous couche est obligatoire avant de poser son parquet flottant

La sous-couche peut aussi parer à certains petits défauts de planéité. Sachez que certains modèles sont vendus avec un film pare-vapeur intégré. Attention, il est important toutefois de ne pas marcher sur la sous-couche, en effet, vous risquez de l’abîmer voire de la déchirer. Vous la déroulerez donc au fur et à mesure que vous poserez votre parquet.

Pose des lames de parquet

N’oubliez pas avant toute chose de poser des cales de dilatation de 8 à 10 mm le long des murs, et ce tous les 30 à 50 cm pour permettre au bois de se dilater sans s’abîmer. Des cales de dilatation vous seront fournies avec les planches. 

Installez les premières lames en commençant par un angle de la pièce. 

  • Concernant le système de pose à clic vertical, faites coulisser la lame dans la précédente puis appuyez fortement pour la clipser.
  • Quant au système à rainure-languette, mettez de la colle sur le bout de la lame puis emboitez-la sur la précédente.
La pose d’un parquet flottant est simple tant qu’il n’y a pas de découpes spécifiques (contournement d’un meuble ou d’un objet statique dans une pièce)

Une fois votre ligne de pose terminée, récupérez la chute de la dernière lame puis débutez la longueur suivante. Il est important que ce dernier morceau (la chute de lame) fasse au minimum un tiers d’une lame entière, soit environ 30cm minimum. Pensez à couper la lame à l’aide d’une scie sauteuse pour une travail propre et sans bavure. Poncez ensuite la coupe très légèrement, mais pas trop ou vous pourriez créer un chanfrein non souhaitable.

Une fois la longueur suivante commencée, lorsque vous posez une lame, vous en avez une sur le côté mais aussi une, derrière.

  • Clic vertical : emboîtez la languette de la lame dans celle de la ligne précédente avec une inclinaison à 45° puis coulissez dans la lame se trouvant à côté, clipsez. Utilisez au besoin un maillet pour vous assurer que les planches sont bien solidaires et sur la même hauteur.
  • Rainure-languette : Mettez de la colle sur le bord de la lame se situant derrière en respectant la longueur de la nouvelle lame. Encollez le bout de la lame à poser, emboîtez le tout, nettoyez les débordements de colle.
La technique de pose implique une inclinaison à 45 degrés environ de la planche pour la faire rentrer dans l’autre planche.

Une fois tout le parquet posé, enlevez les cales de dilatation. A l’aide d’un cutter coupez également les débords de sous-couche et de pare vapeur. Vous pouvez, alors, préparer l’installation des plinthes.

Pour ce faire mesurez et coupez les plinthes à la bonne longueur puis encollez les plinthes avec de la colle à bois puis posez les contre le mur en vous assurant que des cales de dilatation ont bien été placées entre le parquet et la plinthe au préalable. Laissez sécher une journée puis retirez les cales.

Gardez à l’esprit que votre revêtement doit être agréable à l’oeil, soignez donc bien la pose et surtout n’allez pas trop vite car le moindre défaut se verra ! 

Comme vous le constatez, la pose d’un parquet flottant à la portée de n’importe quel bricoleur, débutant comme chevronné. Vous pouvez donc envisager un relooking complet des sols de votre maison et ce pour un budget tout à fait raisonnable !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Merci d'entrer votre nom