Le poêle est un mode de chauffage très efficace, largement utilisé. Il en existe de toutes les tailles, de toutes les couleurs, de toutes les formes… Mais votre premier choix se porte naturellement sur la nature du combustible : bois ou granulés ? Comparons donc les deux formules sur les points essentiels.

L’encombrement et le design

Commençons par les points communs des deux types de poêle. À qualité égale, la place que prend votre poêle est la même pour l’un que pour l’autre. Vous êtes tenu de prévoir un appel d’air pour les deux et seul le diamètre du tuyau de raccordement à la cheminée change ; il suffit seulement d’ajouter un petit adaptateur.

Point de vue design, les choix sont très divers pour les deux modèles.

L’efficacité

Le bois comme les granulés sont des combustibles très efficaces. La différence tient surtout au fait que le poêle à bois ne dispose pas de thermostat. Si vous chargez trop de bois, il est trop tard ensuite et vous ne pouvez pas baisser la température, sauf à ouvrir une fenêtre !

Un poêle à bois au milieu d’un salon

D’autre part, lorsque vous partez pour la journée, voire plus longtemps, ou que vous allez vous coucher, vous ne maîtrisez pas l’alimentation de votre poêle. S’il est petit vous risquez de rentrer chez vous ou de vous réveiller dans le froid s’il représente votre unique source de chauffage. A noter toutefois qu’il s’agit de bois, un matériau noble et naturel et donc que le poêle à bois est une solution écologique.

Le poêle à granulé dispose d’un thermostat. Vous pouvez lui imposer une puissance de fonctionnement ou lui demander de se réguler seul. Dans ce cas, un capteur prend la température de la pièce et le poêle s’allume et s’éteint automatiquement pour conserver la température constante que vous lui avez demandée.

Un poêle à granulés moderne rouge et noir

Certains poêles à granulés sont programmables. Ainsi, vous pouvez les programmer pour qu’ils restent au seuil hors gel pendant votre absence de plusieurs jours et se rallumer quelques heures avant votre retour pour trouver une température agréable. Idem si vous partez à la journée ou si vous préférez qu’il chauffe moins pendant la nuit.

Le côté pratique

Le bois peut être fastidieux à stocker et à empiler. Cela demande beaucoup de manutention lorsque vous rentrez le bois pour l’hiver et ensuite pour alimenter au quotidien votre poêle. Cela vous oblige à une nouvelle manutention qui a de plus l’inconvénient de laisser de la poussière de bois sur votre passage.

Le poêle a bois a davantage besoin d’être rechargé et chaque fois que vous allez l’ouvrir, vous risquez de disperser quelques cendres. Au bout de quelques jours, vous devez vider le tiroir à cendre qui devient vite imposant. 

Le poêle à bois et ses rangements pour les bûches

Les granulés prennent moins de place à stocker et vous pouvez vous faire livrer une palette dans votre garage sans avoir besoin de porter un seul sac. Ensuite, selon la taille de votre poêle et l’utilisation que vous en avez, vous allez devoir charger un sac de 15 kg tous les jours ou tous les deux ou trois jours pendant la saison froide. Moins fréquemment pendant les saisons intermédiaires.

Discrétion garantie avec le poêle à granulés. Ici un modèle ultra design et épuré

Vous ne videz son creuset à cendre qu’une fois par semaine en moyenne et il n’en contient qu’une toute petite quantité.

Le coût d’achat et de maintenance

Le poêle à granulé est plus cher à l’achat et à la maintenance. Il consomme un tout petit peu d’électricité mais son fonctionnement étant plus complexe, c’est surtout sa maintenance qui coûte plus cher.

Le poêle à bois est moins cher à l’achat et il est aussi beaucoup plus simple et moins cher à entretenir.

Pour les deux modèles, vous devez faire venir un ramoneur qui vérifie le poêle mais aussi le conduit de cheminée une fois par an.

Entretenir un poêle à bois est relativement simple et peu couteux.
Le coût du combustible

Le bois est moins cher à l’achat, même s’il est beaucoup plus encombrant. Si vous en avez la possibilité, vous pouvez profiter d’affouages ou de surplus s’il y a une scierie à proximité de chez vous.

Les granulés sont plus chers que le bois et vous devez prendre garde à leur qualité pour le bon fonctionnement de votre poêle et sa longévité.

Et vous, quel est votre choix entre un poêle à bois et un poêle à granulés ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Merci d'entrer votre nom