Pourquoi craquer pour le mobilier écologique ?

Lisez également

La protection de l’environnement fait désormais partie des priorités absolues chez les français. Avec l’épuisement des ressources naturelles et des statistiques toujours plus alarmantes sur la disparition des espèces animales et végétales, les consommateurs conscientisent davantage l’intérêt de créer une société plus durable, avec un parti pris pour les produits de consommation courante. On exige plus que jamais une transparence et une traçabilité absolue sur les produits que l’on achète. Après les années 80 et 90 qui ont vu une explosion de produits importés, les années 2000 voient naître un sursaut de conscience avec le retour à une consommation davantage « locale », et qui ne cesse de prendre de l’ampleur. 

Quel est l’intérêt du mobilier écologique ?

L’objectif est de recréer un environnement plus sain, plus naturel et écologique, autour de nous. Le consommateur souhaite retrouver des fondamentaux qu’il pensait avoir perdu. Si le fait-main, au travers des tutoriels DIY qui pullulent sur Internet ont été une première étape vers un mobilier plus « personnalisé », la seconde étape est de décortiquer ce qui compose le mobilier. On souhaite ce dernier dépourvu de solvants et des polluants en tout genre.

En matière d’ameublement, la tendance est au fait-maison avec des meubles dont la fabrication et les process de commercialisation sont respectueux de l’environnement, sans pour autant sacrifier le confort et le design. On voit alors naître le meuble écologique, ou meuble écolo pour les intimes ! Comment comprendre ce mouvement du meuble écolo ? Est-ce un mouvement durable ? C’est ce que nous allons voir dans cet article. 

Les dangers des meubles industriels

Selon les experts, l’intérieur de nos logements serait 5 à 10 fois plus pollué qu’en plein centre-ville ! Bien évidement, on pense immédiatement aux produits ménagers polluants, aux aérosols en tout genre qui nous entourent, mais plus rarement au mobilier. Et pourtant, ce dernier est un grand émetteur de composés Organiques Volatils (COV) dans une maison.

C’est l’ANSS (Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire) qui tire la sonnette d’alarme dans son rapport de 2016 et qui met en lumière les polluants concentrés dans un simple meuble industriel. Ce ne sont pas moins de 31 Composés Organiques Volatils (COV) qui sont alors détectés dans un meuble de grande marque. Il contient alors du formaldéhyde – un dérivé de l’industrie pétrolière –  réputé être un cancérigène par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC).

Le mobilier fabriqué à partir de panneaux de bois reconstitué (comme les panneaux MDF, OSB etc) est particulièrement incriminé car il contient de la colle et des solvants très nocifs pour la santé. Mais ce n’est pas tout, la peinture et les diverses laques qui embellissent le mobilier contiennent de forts taux de COV également, sans oublier les finitions et traitements pour le bois antifongiques tout aussi néfastes pour la santé. Bref, un véritable cocktail nocif pour la santé, avec à la clé pour les personnes allergiques, des problèmes respiratoires et des irritations diverses. En savoir plus sur Conseils-Maisons.fr.

A savoir que les COV ne sont pas simplement incrustés dans le mobilier, ils émanent du mobilier et se fixent dans les particules d’air de la pièce dans laquelle ils se trouvent. Fort heureusement depuis 2020, les marques doivent légalement mentionner la concentration en COV dans leur mobilier. C’est un premier pas vers plus de transparence.

Lire également sur un sujet proche : le mobilier Made in France: vers une tendance durable ?

En quoi consiste un meuble écologique ?

Qui dit meuble écologique, dit matériau ou matière première écologique. La notion de matériau propre est étroitement associée à l’idée d’une fabrication réalisée dans le respect de règles sanitaires et sociales bien établies par la législation du travail européenne. Elle implique également d’être transparent sur l’origine du matériau.

En bref, il s’agit de connaître :

  • La provenance des matériaux et les conditions de travail pour obtenir la matière première
  • La traçabilité du matériau tout au long de la chaîne d’approvisionnement
  • La durée de vie du matériau
  • Le potentiel de recyclage du matériau
  • L’effort énergétique nécessaire pour obtenir la matière première

Pour le fabricant de meuble écologique, c’est un peu la quadrature du cercle, il doit être en mesure de proposer des meubles design, esthétiques, confortables, durables et éthiques !

Mobilier recyclé, relooké, ou mobilier écologique ?

Il convient de faire la distinction entre un meuble écologique, qui peut être fabriqué à partir d’un meuble en fin de vie que l’on recycle, et le mobilier recyclé qui n’implique pas nécessairement la notion de valeur ajoutée écologique.

Il faut faire attention aux meubles dits relookés car comme nous l’avons vu plus haut, ils peuvent être composés de panneaux de type contreplaqué ou MDF qui sont compressés entre eux par des colles et résines toxiques. Il vous faudra donc faire tout un travail de recherche pour vérifier que ces produits sont réellement sains.

Idem pour les palettes. La fabrication de mobilier à l’aide de palettes de récupération n’est pas toujours une opération aussi écologique qu’on pourrait le croire. Bien souvent ces palettes sont issues du monde industriel avec des étapes de fumigation nécessaires qui impliquent un traitement lourd en produits toxiques pour la santé. Renseignez-vous bien sur leur provenance et les traitements dont elles ont fait l’objet.

N’oublions pas également le mobilier fait-maison. Si l’on apprécie de le fait-main, avec l’essor du DIY, on trouve désormais de nombreux tutos sur Internet. Pour ce faire, évitez les panneaux de bois reconstitués, et privilégiez les bois labellisé FSC ou PEFC.

Une possibilité pour les fabricants de se démarquer

Pour certains fabricants, au-delà de la satisfaction personnelle d’offrir un meuble sain, c’est aussi une manière de créer un avantage comparatif en répondant aux attentes toujours plus exigentes des clients pour des meubles qualitatifs et durables.

Le rejet du plastique, par exemple, séduit un bon nombre de consommateur désormais. Symbole de matériau polluant, le plastique à mauvaise presse et perd donc du terrain au profit de matières plus nobles comme la pierre naturelle, le fer forgé, l’acier (100 % recyclable, le matériau antigaspi !) le bois, et rotin, et autres matières exotiques et naturelles. Les meubles écolo se veulent donc plus innovants, avec notamment des combinaisons de matières naturelles pour trouver de nouveaux formats et ambiances.

Les éco-certifications

Côté transparence, les fabricants doivent redoubler d’effort pour rester légitimes auprès de leur clientèle et notamment en mettant en avant les éco-certifications qui font partie du “package ameublement écologique”. Les fabricants doivent prouver qu’il s’approvisionnent en bois labellisé PEFC, ou FSC pour une gestion durable des forêts. Cette traçabilité est essentielle car elle participe à la crédibilité du meuble écologique. Ainsi on évitera l’approvisionnement en bois de pays lointains comme l’Indonésie qui ont la réputation de participer à la déforestation. Pour des raisons écologiques, le fabricant choisira davantage un bois de provenance européenne, comme en Pologne et dans des plantations d’arbres réservées à l’ameublement.

De nouveaux matériaux, de nouvelles finitions

Un meuble écolo n’est pas synonyme de meuble désuet. On l’associe souvent au meuble en palette, mais il va bien au-delà de cette conception. Plus que jamais le meuble écolo est innovant, car la palette de matériaux à disposition et les formats sont plus variés que jamais.

On utilise ainsi de plus en plus matériaux composés de fibres végétales et naturelles comme le jonc de mer, le coton bio, la fibre de coco, le chanvre, mais également certains produits finis dérivés les algues et de déchets organiques.

Côté finitions, c’est la finition brute et naturelle qui prime avec un retour aux finitions simples et discrètes.

On innove enfin, avec les peintures vernis de meubles écologiques. Des techniques modernisées empruntées aux anciens refont surface. On pulvérise à chaud des huiles naturelles pour minimiser l’utilisation de solvants tout en améliorant la tenue et la résistance du meuble dans le temps.

Des prix attractifs

Meuble écolo ne rime pas avec meuble cher. C’est d’ailleurs souvent tout le contraire.
Si l’on part du principe que la mauvaise qualité coûte cher car l’on doit souvent remplacer un meuble, alors que dire de ces meubles mal conçus en contreplaqué, bourrés de polluants et qui gondolent au bout de deux ans ? Il est possible de concevoir, développer et fabriquer un mobilier design de qualité, tout en étant écologique et durable, notamment en imaginant des produits modulables qui peuvent évoluer au fil du temps. Vous trouverez d’autres idées pour économiser sur l’achat de mobilier dans cet article.


En matière de mobilier, l’époque que nous vivons actuellement semble davantage marquée par un retour aux valeur pérennes que par la course à la dernière tendance déco. Le consommateur actuel est exigeant, il est concerné par l’urgence écologique et il est à la recherche d’un mobilier qui ne passe pas de mode d’une année sur l’autre, en d’autres termes un mobilier qui ne se dégrade pas en quelques mois et qui nous accompagne sur la durée.

Sur le même sujet

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Merci d'entrer votre nom

Derniers articles

Comment séparer un salon en deux sans mur ni cloison fixe ?

Si vous avez la chance d’avoir un salon spacieux et aéré, mais que vous ne savez pas trop comment organiser ce grand...

5 styles tendance pour aménager et décorer une pergola

Décoratives et fonctionnelles, les pergolas sont à la mode et fleurissent dans les jardins. Et pour cause : elle permettent d’aménager un...

11 idées tendances pour un salon de jardin ludique et convivial

La période d’incertitudes globales que nous traversons tous peut parfois peser sur notre moral et rendre notre vie un peu sombre....

Comment laver un drap ou une housse de couette ?

Savez-vous que l’on passe environ 1/3 de notre vie dans notre lit ? Soit une moyenne de 27 années sur 80...

Maison Lalique : le cristal dans tous ses états

Symbole du luxe à la française, connu mondialement pour ses créations en verre ou en cristal qui vont des vases aux bijoux...

A quoi sert la certification NF habitat ?

En matière d'habitat, ce ne sont pas les normes et les labels qui manquent, en particulier dans le monde de l’habitat...

Gain de place dans le salon : 13 idées et astuces pratiques

Ah le dilemme du salon trop petit : comment le meubler, le décorer et optimiser les volumes pour créer et suggérer...

Pourquoi craquer pour le mobilier écologique ?

La protection de l’environnement fait désormais partie des priorités absolues chez les français. Avec l’épuisement des ressources naturelles et des statistiques...