Comment mettre un tableau électrique aux normes ?

Lisez également

Un tableau électrique, c’est en quelque sorte le cerveau d’une maison. A lui tout seul, il conditionne notre accès au monde de l’habitat moderne. En effet, du tableau part le courant électrique nécessaire pour faire fonctionner nos luminaires, nos machines à laver, nos radiateurs électriques, notre climatisation, etc.. Bref, c’est l’un des rares éléments dont une maison ne peut se passer.

Au demeurant, comment passer d’un ancien tableau à un tableau neuf ? Comment mettre à jour son installation pour qu’elle soit conforme à la réglementation française en vigueur ? Nous allons voir dans cet article les bonnes pratiques pour mettre un tableau électrique aux normes actuelles (2020 / 2021).

Apprenez à mettre votre tableau électriques aux normes actuelles
Apprenez à mettre votre tableau électriques aux normes actuelles

Un tableau électrique en règle

Le tableau électrique endosse un rôle très important dans l’installation électrique générale d’une maison. Non seulement il alimente en électricité toutes les pièces mais il est aussi garant de la sécurité des occupants grâce à diverses fonctions de sécurité qui assurent la régulation électrique des appareils.

Au fil des ans, le tableau électrique à bien changé et s’est surtout doté de règles de sécurité drastiques. Autrefois équipé de porte-fusibles à broche, le tableau électrique est désormais nettement plus sophistiqué et sécurisé, équipé de toutes les protections nécessaires, différentielles et divisionnaires.

Aussi, pour remettre aux normes un vieux tableau électrique, ce dernier doit se conformer aux normes électriques françaises, et notamment celles précisées dans la norme NF C 15-100 ainsi que celles issues du CONSUEL (Comité national pour la sécurité des usagers de l’électricité) qui validera la mise aux normes sous la forme d’une attestation. Qu’il s’agisse d’une nouvelle installation de tableau électrique, comme de la mise aux normes d’un ancien tableau, les règles sont les mêmes en termes de mise en conformité de l’installation électrique.

Qui est responsable de la mise aux normes d’un tableau électrique ?

C’est toujours le propriétaire du logement qui est responsable de la réalisation de la mise à la terre d’un tableau électrique. De la même manière, s’il s’agit d’une location d’un bien et qu’une rénovation doit être effectuée, c’est en général le propriétaire (voire le syndic) qui s’occupe de la rénovation du tableau électrique.

Le tableau électrique peut être installé par soi-même si l’on possède de solides connaissances en matière de circuits électriques, mais en général c’est une opération que l’on confie à un professionnel. Si vous recherchez un électricien agréé capable de mener à bien ce type de projet, contactez Pro-dispo.com pour comparer les tarifs pratiqués pour ce genre d’intervention.

Les étapes pour mettre un tableau électrique aux normes

Voici quelques-unes des étapes pour mettre un ancien tableau électrique aux normes et standards actuels.

Etat des lieux du tableau électrique et configuration

Afin de mieux appréhender les travaux nécessaires pour mettre aux normes votre tableau électrique, il faudra réaliser un audit technique de l’installation actuelle et notamment des circuits existants, et bien analyser la logique du système en place dans l’ancien tableau. Concrètement, il faudra tester chaque circuit pour comprendre la configuration du tableau.

Dans le cadre d’une rénovation, suivez les étapes suivantes :

  • Repérez sur le tableau électrique existant (donc le tableau ancien) tous les fils sortis des gaines. Il est important de connaître le nombre de circuits existants (et ceux à venir) avant de s’engager dans l’achat de matériel, et notamment la taille du coffret électrique.
  • Allumez toutes les lumières ainsi que les appareils électriques dans la maison, puis baissez un à un les disjoncteurs de manière à identifier quelle lampe ou quel appareil s’éteint lorsque l’on désactive le disjoncteur. Vous comprendrez ainsi rapidement à quel circuit électrique tel ou tel appareil (ou lampe) est rattaché. Idem pour les prises courantes : veillez à brancher le maximum de petits appareils dans les prises de courant.

Pour effectuer ce travail, nous vous conseillons de travailler à deux. Pendant qu’une personne allume et éteint les appareils, l’autre vérifie les circuits électriques.

  • Si vous devez acquérir un nouveau tableau électrique, assurez-vous de le choisir en fonction du nombre de circuits électriques installés, mais également du niveau de sécurité qu’il offre. Notez qu’au minimum deux rangées sont nécessaires pour une maison de plus de 50m2. Il faut toujours prévoir de la place sur le tableau afin de pouvoir installer ultérieurement tout module qui pourrait servir à ajouter un équipement.
  • Pour une maison de 100m2 et plus nous vous conseillons de choisir un tableau électrique grand format (ex: 18 modules soit 72 places). Avec les nouvelles dispositions et normes réactualisées tous les 3 à 5 ans qui font une part toujours plus grande à la sécurité, il est préférable de ne pas être gêné par un manque de place sur le tableau.
  • Avant de passer à la mise en place des circuits, dressez une liste de tous les appareils et leurs fonctions dans la maison (des prises de courant aux sèche-serviettes en passant par les appareils électroménagers). Discutez avec votre installateur afin de savoir comment vous devez moduler l’ampérage en fonction de la sensibilité des appareils.
  • Une fois le nouveau tableau électrique choisi, vous devrez démonter l’ancien, ce qui implique de débrancher tous les circuits électriques qui sont raccordés. Pour ce faire vous devrez bien entendu couper le courant intégralement.
  • Installez le nouveau tableau électrique en vous assurant que ce dernier soit installé le plus près possible du disjoncteur général. Rappelez-vous que le tableau doit être placé, selon les normes françaises en vigueur, entre 1m et 1,8m du sol.

Lire également sur un sujet proche : 5 critères incontournables pour choisir le bon fournisseur d’électricité

Montage des circuits électriques : les normes NF C 15-100

  • Si la maison se trouve dans une zone dite kéraunique élevée (une zone kéraunique indique le nombre de jour d’orage ou de coups de tonnerre par an), installez un parafoudre sur le tableau électrique. En cas d’impact de la foudre sur la maison, le courant s’arrêtera automatiquement. On installera le plus souvent le parafoudre sur la première rangée (rangée du bas), proche de la borne terre, comme l’exige la norme.
  • Raccordez le disjoncteur général au tableau électrique. Respectez la couleur des câbles (noir ou rouge pour le conducteur de phase et bleu pour le neutre). Raccordez les bornes de sortie du disjoncteur général au bornier du tableau électrique.
  • Prévoyez un minimum de 2 disjoncteurs différentiels. Notez que le disjoncteur différentiel s’installe au début de la rangée et le disjoncteur divisionnaire à la fin de cette dernière (c’est-à-dire aux extrémités). Veillez toujours à répartir les circuits sur chaque rangée de manière à équilibrer l’effort de consommation.

Bon savoir : il faut compter au minimum un disjoncteur différentiel 30 mA par rangée. D’autre part, la norme exige qu’il n’y ait pas plus de 8 disjoncteurs divisionnaires sous la protection d’un disjoncteur différentiel 30 mA.

Ecocompteur et mise en route

  • La norme impose de mesurer les consommations secteur par secteur : chauffage, production d’eau chaude, et éclairage. Il est donc conseillé d’installer un éco compteur sur votre nouveau compteur électrique.
  • Terminez l’installation avec le câblage de l’arrivée du courant. Pour ce faire, on utilise un peigne vertical pour relier tous les disjoncteurs de tête de rang au biais du parafoudre.
  • Placer les peignes neutres bleus et peignes de phase dans leur rangée respective.
  • Relier enfin les disjoncteurs différentiels en milieu de rangée à l’aide d’un câble de 16 mm2 que l’on branche sur les bornes du peigne vertical. Placez sur les disjoncteurs divisionnaires des peignes horizontaux d’alimentation.
  • Une fois le tableau terminé, placez sur chaque module une étiquette qui permet de renseigner le rôle du circuit.
  • Posez le capot et mettez le courant en marche.

Nous espérons que ces conseils auront pu vous être utiles. Si vous avez déjà mis à jour un tableau électrique, n’hésitez pas à nous faire part de vos conseils dans les commentaires ci-dessous.

Sur le même sujet

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Merci d'entrer votre nom

Derniers articles

Comment séparer un salon en deux sans mur ni cloison fixe ?

Si vous avez la chance d’avoir un salon spacieux et aéré, mais que vous ne savez pas trop comment organiser ce grand...

5 styles tendance pour aménager et décorer une pergola

Décoratives et fonctionnelles, les pergolas sont à la mode et fleurissent dans les jardins. Et pour cause : elle permettent d’aménager un...

11 idées tendances pour un salon de jardin ludique et convivial

La période d’incertitudes globales que nous traversons tous peut parfois peser sur notre moral et rendre notre vie un peu sombre....

Comment laver un drap ou une housse de couette ?

Savez-vous que l’on passe environ 1/3 de notre vie dans notre lit ? Soit une moyenne de 27 années sur 80...

Maison Lalique : le cristal dans tous ses états

Symbole du luxe à la française, connu mondialement pour ses créations en verre ou en cristal qui vont des vases aux bijoux...

A quoi sert la certification NF habitat ?

En matière d'habitat, ce ne sont pas les normes et les labels qui manquent, en particulier dans le monde de l’habitat...

Gain de place dans le salon : 13 idées et astuces pratiques

Ah le dilemme du salon trop petit : comment le meubler, le décorer et optimiser les volumes pour créer et suggérer...

Pourquoi craquer pour le mobilier écologique ?

La protection de l’environnement fait désormais partie des priorités absolues chez les français. Avec l’épuisement des ressources naturelles et des statistiques...