L’hiver arrive et avec l’hiver, le froid ! Il commence à être temps de s’équiper d’un chauffage et si possible le plus économique possible ! Il existe un grand nombre de types de chauffages différents, et presque autant de critères de choix : votre type de logement et de résidence, vos besoins de chauffage, mais aussi et surtout votre budget. En effet, selon le type de chauffage, votre consommation peut rapidement venir impacter le budget d’une famille. Nous faisons le point sur les différents types de chauffages qui existent pour vous aider à choisir le meilleur compromis entre performances et économies.

Comment économiser sur sa consommation électrique avec un chauffage ?

Tout d’abord, il convient de savoir qu’il existe plusieurs astuces pour économiser sur votre consommation en chauffage, quel que soit le type de chauffage choisi.

L’isolation thermique

Le premier moyen d’économiser est en premier lieu de bien isoler son logement. C’est une évidence, si votre logement est bien isolé des courants d’air, l’air froid de l’extérieur ne passera pas à l’intérieur de votre maison et l’air chaud ne se dispersera pas à l’extérieur. Vous pourrez ainsi chauffer à minima votre maison et ne pas la chauffer en continu toute la journée. Elle conservera la chaleur ambiante en toutes circonstances.

Vous pouvez opter pour plusieurs types d’isolation : l’isolation par l’extérieur ou par l’intérieur. Il y a plusieurs facteurs à prendre en compte lorsque vous isolez votre maison :

  • Les murs extérieurs en vous dotant d’une isolation extérieure
  • Les parois vitrées : pour bien isoler votre maison, il est préférable d’opter pour du double vitrage, voire du triple vitrage
  • Le toit : veillez à bien isoler les combles pour que l’air froid ne rentre pas dans votre logement
  • Le plancher : si votre sol est bien isolé, cela évitera les ponts thermiques avec les murs (c’est-à-dire la conduction de température froide).

Les aides écologiques

Selon la nature écologique de votre type de chauffage, vous pouvez bénéficier d’aides à l’achat de votre matériel. Il en existe plusieurs, notamment dans le cas d’un changement de chauffage ou de travaux effectués pour changer votre type de chauffage. Les plus connues sont :

  • Le crédit d’impôt transition énergétique (CITE)
  • Les aides de l’ANAH (Agence nationale de l’habitat)
  • Les aides des collectivités territoriales
  • Les prêts de la CAF
  • La Prime Énergie
  • L’éco PTZ (prêt à taux zéro) pour financer vos travaux
  • La TVA au taux réduit de 5,5 %

Avec ces aides, vous pourrez parfois économiser jusqu’à 35 % de votre facture d’énergie !

Bien sûr, isoler son logement et opter pour des types de chauffages écologiques ne sont pas les seules solutions pour économiser sur votre chauffage. Il s’agit surtout d’opter pour le type de chauffage le plus économique dès le début.

Les différents types de chauffages

Le chauffage au bois

Le chauffage au bois est l’un des types de chauffages les plus utilisés dans les campagnes. Parmi les appareils utilisés pour le chauffage au bois, on trouve l’insert bois, le poêle à granulés, le poêle à bûches, le poêle hydraulique, ou encore la chaudière à bois manuelle. Le coût de son installation varie énormément selon le type d’appareil choisi (entre 1 500 et 6 000 euros !).

En plus d’être très écologique, le chauffage à bois a un énorme potentiel chauffant et ne coûte donc pas très cher à l’usage (30 à 70 euros/MWh). Cependant, il nécessite d’avoir toujours du bois, stocké dans un endroit adapté (pas trop humide) et de s’approvisionner souvent. Lorsque l’on habite en ville, c’est plus compliqué !

Attention également, certains appareils de chauffage à bois sont déconseillés, comme le poêle à bois, pour la fumée toxique qui s’en dégage lors de la combustion !

Le chauffage solaire

Le chauffage solaire fonctionne grâce à l’énergie du soleil. Il a l’avantage de vous procurer de l’énergie gratuite, mais aussi non polluante !

Cependant, la quantité d’énergie dont vous disposerez sera plus limitée qu’avec les autres types de chauffages puisque les journées sont courtes en hiver ! Par conséquent, il faut multiplier les installations. L’inconvénient de ce type de chauffage est alors son coût d’installation très élevé : il faut compter entre 3 000 et 5 000 euros pour installer ce type de chauffage pour une maison de moins de 100 m².

Parmi les installations qui fonctionnent à l’énergie solaire, on trouve les panneaux photovoltaïques, le chauffe-eau solaire individuel ou central, le plancher solaire direct, ou le Système de Chauffage solaire Combiné (SCC) qui vous fournit à la fois l’eau chaude et le chauffage.

Le chauffage électrique

Le chauffage électrique est l’énergie utilisée par les radiateurs ou par le chauffage par le sol. Il fonctionne avec l’électricité et son coût de fonctionnement est donc plutôt bas (environ 144 euros/MWh). En revanche, le coût de son installation est relativement cher (entre 2 000 et 5 000 euros).

Le chauffage électrique est le type de chauffage idéal pour les petites surfaces, comme pour chauffer un studio ou un T1. Il est par ailleurs très populaire, car il permet de contrôler sa consommation grâce à diverses options et installations (thermostats programmables, radiateurs à accumulation, etc.). En contrepartie, c’est un type de chauffage très polluant et qui puise dans une énergie fossile ; vous ne bénéficierez donc d’aucune aide écologique à l’installation de ce type de chauffage.

La pompe à chaleur (PAC)

La pompe à chaleur est un type de chauffage assez récent, qui est plutôt efficace et a l’avantage d’être écologique. On trouve 3 types de PAC :

  • La pompe à chaleur air/air (qui utilise l’air pour chauffer votre maison)
  • la pompe à chaleur air/eau (qui vous fournira également l’eau chaude)
  • la pompe à chaleur géothermique (qui puise la chaleur dans le sous-sol).

Le coût d’installation d’une pompe à chaleur est plutôt élevé (entre 4 500 et 15 000 euros !), mais ne vous inquiétez pas, il est vite amorti puisqu’elle utilise des énergies gratuites et inépuisables pour fonctionner.

On estime à environ 35 à 70 euros/MWh son coût de fonctionnement.

Le chauffage au gaz

Le chauffage au gaz naturel (ou gaz de ville) est réputé pour être l’un des types de chauffages les plus économiques et les plus efficaces. En effet, la chaleur qu’il diffuse est homogène dans toute la maison et il utilise de l’énergie propre pour fonctionner. Parmi les appareils fonctionnant au gaz, on trouve la chaudière à condensation, la chaudière à micro-condensation, mais aussi les radiateurs. Attention, pour ce type d’installation il faudra être rattaché au réseau de gaz de la ville, ce qui n’est pas toujours possible lorsque l’on vit en périphérie !

On estime à environ 2 000 à 7 000 euros l’installation d’une chaudière à gaz, et à 74 euros/MWh son coût de fonctionnement.

L’inconvénient principal du chauffage à gaz est qu’il s’agit d’une énergie polluante. Vous ne bénéficierez donc pas d’aides écologiques lors de l’installation d’une chaudière à gaz.

Le chauffage au fioul

Le chauffage au fioul est présent dans une grande partie des logements anciens, qui possèdent des chaudières à condensation. Son coût de fonctionnement est le plus élevé (90 euros/MWh environ selon le cours du pétrole), mais il est vraiment efficace pour chauffer les grandes superficies. Son installation coûte entre 3 000 et 7 000 euros.

L’inconvénient principal de ce type de chauffage est qu’il utilise une énergie fossile et polluante. Comme pour le chauffage à gaz et le chauffage électrique, vous ne bénéficierez donc pas d’aides écologiques !

Pour faire votre choix parmi tous les types de chauffages existants, la meilleure solution est de considérer avant tout vos besoins. Selon le type de logement ou de résidence que vous possédez et l’endroit où vous habitez, votre besoin ne sera pas le même.

Le type de chauffage le plus économique varie selon que vous ayez besoin de beaucoup chauffer ou de chauffer légèrement votre logement, selon que vous ayez une maison individuelle ou un petit appartement d’une trentaine de mètres carrés, mais aussi selon la disponibilité des matériaux (par exemple, si vous habitez en zone rurale, vous trouverez plus facilement du bois pour le chauffage à bois, tandis que si vous habitez dans une grande ville vous devrez l’acheter à prix plus élevé). Vous êtes maintenant prêts pour affronter l’hiver sans dépenser trop en chauffage !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Merci d'entrer votre nom