Barrière de sécurité pour piscine : comment la choisir et l’installer ?

Lisez également

Une piscine chez soi est synonyme de plaisir et de détente et en construire une dans son jardin apporte une véritable valeur ajoutée à la maison dans son ensemble, à condition de respecter certaines règles de sécurité pour éviter tout risque de noyade, particulièrement chez les jeunes enfants et les animaux domestiques. Nous allons examiner dans cet article les différents types de barrières de sécurité disponibles ainsi que leur installation.

Installer une barrière de sécurité pour sa piscine, oui, mais laquelle est la plus adaptée à ma piscine ?

Réglementation et normes pour une barrière de sécurité

Depuis 2004, les propriétaires d’une piscine ont l’obligation légale de faire installer un dispositif de sécurité normalisé visant à prévenir le risque de noyade.

La loi autorise 4 types de dispositifs : les alarmes, les bâches, les abris et les barrières.

Si vous êtes libre de choisir celui que vous préférez, la barrière de piscine est reconnue comme étant le plus sûr car contrairement aux autres, elle empêche physiquement l’accès à la piscine, particulièrement aux jeunes enfants, premiers bénéficiaires de cette protection.

Les barrières de protection de piscine doivent répondre à la norme NF P90-306, sans quoi elles ne sont pas considérées comme homologuées et expose le propriétaire de la piscine a une amende pouvant atteindre 45,000 Euros.

Il n’est donc pas conseillé de se lancer soi-même dans la construction d’une barrière de piscine, meme si on est très bricoleur ! En cas de contrôle, vous avez peu de chance d’éviter l’amende si votre barrière de piscine n’est pas homologuée.

Un aperçu des exigences de sécurité pour une barrière de protection de piscine :

  • Une barrière de piscine inclut une clôture fermée et un portillon qui peut se verrouiller.
  • L’espace entre la barrière et la piscine doit être d’au moins 1 mètre. La barrière doit être située à plus d’1,10 m de tout muret, ou meuble (ou point d’appui) qui permettrait de l’escalader.
  • Elle doit permettre d’empêcher tout franchissement par un enfant de moins de 5 ans y compris en l’escaladant ou en l’enjambant (hauteur minimale requise 1,22 m du sol), en passant en dessous (garde au sol requise inférieure a 25 mm) ou entre les barreaux (espacement requis entre 45 et 102 mm).
  • Un système de fixation anti-arrachement doit maintenir la structure de la barrière en place (elle ne doit pas pouvoir bouger de plus de 10 mm). Les vis utilisées doivent obligatoirement être en acier inoxydable et être protégées par des têtes de vis pour éviter toute blessure.
  • Tous les éléments de la barrière et du portillon doivent pouvoir résister a des chocs d’au moins 50 kg et aux conditions climatiques (vent, grêle, gel, neige etc.)
  • Le portillon de piscine doit obligatoirement être équipé d’une serrure avec système de verrouillage « sécurité enfant » (2 actions pour activer l’ouverture de la porte) et s’ouvrir vers l’extérieur. 

Les différents types de barrières de piscine homologuées

Il existe 3 types de barrières homologuées, généralement adaptables à tout terrain et configuration.

Les barrières fixes/permanentes scellées au sol

Elles sont un bon choix si vous avez des enfants ou des animaux domestiques a la maison en permanence et que vous souhaitez une barrière permanente.

Ou encore lorsque vous souhaitez vous cacher des regards (des voisins par exemple) pendant votre baignade. Ce sont les barrières les plus courantes et le choix dans les matériaux, modèles et coloris est très vaste :

  • Les barrières fixes pleines / à panneaux. Selon les préférences, on peut choisir des panneaux opaques en bois ou métal ou des panneaux transparents en verre, plexiglass ou PVC. A noter que l’utilisation d’un garde corps pour piscine solidement ancré dans le sol est un gain supplémentaire en matière de sécurité.
  • Les barrières fixes à barreaudage ou treillis existent en bois, en metal (acier, fer forgé) ou encore en aluminium
  • Les barrières fixes se vendent au mètre linéaire ou par module. Les panneaux coûtent généralement plus cher mais leur durée de vie est supérieure a celle des barrières amovibles.
Une barrière de piscine fixe en acier galvanisé
Une barrière de piscine fixe en acier galvanisé

Les barrières amovibles

Les barrières amovibles aussi appelées barrières démontables peuvent être enlevées et réinstallées en fonction des besoins, ce qui peut être une bonne option si vous n’avez pas d’enfants ou d’animaux domestiques qui vivent en permanence avec vous. Elles sont aussi généralement moins chères que les barrières fixes. Par contre, assurez-vous que le système de montage et démontage est facile à manipuler, résistant et facile à stocker. Ce type de barrière existe sous forme de panneaux pleins rigides (en bois ou PVC) ou de filets rigides en maille polyester et piquets aluminium (type barrière Beethoven). Ces barrières sont facilement modulables en fonction de la taille de votre piscine.

A noter que généralement la barrière filet est beaucoup plus facile a installer, démonter, remonter et stocker que les barrières réalisées à partir de panneaux pleins.

Une barrière de piscine amovible
Une barrière de piscine amovible

Les barrières escamotables

Ce sont des barrières équipées pour s’encastrer intégralement dans le sol lorsque l’on n’en a pas l’utilisation. Entièrement automatisé, ce système permet d’une seule pression du doigt sur un bouton de faire descendre la barrière dans son logement dans le sol. Parfait compromis sécurité / esthétisme, cette barrière est le système le plus sophistiqué et donc le plus coûteux, ce qui nécessite une installation par des professionnels. 

Lire également : astuces: comment Nettoyer et Entretenir Votre robot de Piscine ?

Des matériaux pour tous les goûts

  • Si vous souhaitez mettre l’accent sur la discrétion, une barrière de piscine transparente en verre trempe Securit, en PVC, en Plexiglas ou Makrolon® se fait presque totalement oublier et permet également une surveillance de la piscine de loin. Attention, le verre Securit fait vite grimper la facture ! 
  • Le bois peut très bien s’intégrer autour d’une piscine et lui donner un petit look scandinave / sauna. Souvenez vous cependant que le bois requiert un entretien régulier, sauf s’il s’agit d’un bois traité autoclave classe 4 (ce qui le rend imputrescible et resistant aux insectes).
  • L’aluminium est une bonne solution car il est durable, écologique et facile d’entretien. Il existe des modèles a barreaux ou « pleins » – plus le design est élaboré plus le coût sera élevé.
  • Le fer forgé est LA solution solidité et élégance, à condition qu’il soit traité antirouille. 

Quel budget prévoir ?

Vous l’aurez compris, il existe de nombreuses options en matière de barrière de sécurité pour piscine. Le prix sera bien sûr un élément determinant dans votre choix et là aussi, les variations sont grandes selon la taille de la piscine, le type de barrière, les matériaux et le design utilisés.

  • En entrée de gamme, les barrières de piscine démontables en filet démarrent à 30€ le mètre linéaire, de même que certains modèles fixes en PVC.
  • Les barrières en bois ou en aluminium se situent en moyenne gamme autour de 80 – 200 € le mètre linéaire. Pour le fer forgé, compter environ 200 € le mètre linéaire et pour le verre, le plus cher, 400 € le mètre linéaire. 

A cela s’ajoute le prix du portillon qui varie en fonction du matériaux utilisés.

Dans le cas d’une piscine à barrière escamotable, les prix grimpent très vite : il faut compter 10.000€ pour un bassin de dimension standard en 8x4m.

Ne manquez pas : vitrage pour abri de piscine : quel matériau choisir entre le verre et le polycarbonate ?

L’installation de votre barrière de piscine 

Acheter une barrière de piscine homologuée n’est pas une assurance que vous serez totalement en conformité avec la loi : encore faut-il qu’elle soit posée correctement !

Pour cela deux solutions : faire appel à un professionnel qui vous fera la pose et s’assurera que la barrière est installée et fixée en respectant les normes (voir ci-dessus), ou installer votre barrière vous-même.

Selon le type de barrière, la pose est plus ou moins complexe, mais voici quelques conseils :

  • Commencez par bien lire la notice d’installation pour connaître votre plan d’action et preparer les outils dont vous aurez besoin (généralement une perceuse et une visseuse suffisent).
  • Prenez également connaissance des contraintes imposées par la norme en matière de distance de sécurité par rapport au bassin etc. Dessinez a l’aide d’une craie le tracé de la barrière et l’emplacement des piquets et du portillon. Si la barrière est en ligne droite, il est important de respecter l’alignement des piquets a l’aide d’un cordeau.
  • Percez le sol et placez chaque piquet l’un après l’autre en vous assurant qu’ils sont fermement fixes et peuvent resister a l’arrachement.
  • Placer les éléments de la barrière tels qu’indiqué sur la notice en vous servant d’un niveau à eau pour vérifier l’aplomb des poteaux.
  • Terminez par l’installation du portillon tel qu’indiqué sur la notice.

Une fois la barrière installée, on conseille de verifier régulièrement l’état et la solidité de la structure et des fixations pour s’assurer qu’elles sont bonnes et toujours aux normes. Pour rappel, en cas d’accident ou de contrôle, vous aurez l’obligation de justifier de la conformité de votre installation auprès de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF).

Sur le même sujet

Commentaires

Derniers articles

Comment organiser un plan de travail de cuisine ? 20 astuces et conseils

Organiser le plan de travail de sa cuisine : voilà un beau projet, mais il ne recouvre pas la même tâche selon les...

Comment nettoyer et entretenir un aspirateur ?

Vous vous demandez peut-être comment nettoyer et entretenir votre aspirateur ? Vous êtes au bon endroit. Le petit guide qui suit vous...

Location saisonnière : conseils et astuces pour bien préparer son logement

La saison estivale arrive à grands pas et vous êtes dans les starting blocks pour préparer votre location saisonnière avant l’arrivée...

Portail en aluminium motorisé : 10 conseils de nettoyage et d’entretien

Ce n’est un secret pour personne, l’aluminium est un des matériaux les plus durables, maniables et faciles d’entretien du marché et...

Travaux de rénovation : quand et comment souscrire une assurance dommages-ouvrage ?

Vous prévoyez des travaux de rénovation importants dans votre logement et votre banque ou le syndic de votre copropriété vous demandent...

7 tendances déco à adopter pour sa terrasse en 2020

En 2020, vous avez prévu de relooker votre terrasse ou au contraire, d'aménager enfin votre terrasse que vous avez construite il...

Piscine coque : comment se débarrasser des problèmes d’osmose ?

Le phénomène dit d’osmose apparaît en général sur d’anciennes piscines coques ou traditionnelles en résine polyester ou encore des piscines en...

Appartement de standing parisien : 8 conseils pour le relooker

Si vous avez la chance de posséder un appartement de standing à Paris et que vous souhaitez entreprendre des rénovations pour...