Vous souhaitez vous baigner à l’abri des intempéries et pouvoir profiter de votre piscine plus longtemps, la solution est de construire un abri de jardin. Vous avez le choix entre le verre ou le polycarbonate. Chacun possède ses avantages et ses inconvénients. Faisons la comparaison entre les deux pour vous aider à vous décider.

Le verre : plus élégant mais plus coûteux

Le verre utilisé pour les abris de piscine est le même que celui de vos fenêtres. Il est solide et parfaitement transparent.

L’effet donné par le verre est beaucoup plus esthétique et élégant que le polycarbonate.

Le verre simple est trop fragile pour résister aux chocs éventuels et aux intempéries tout au long de l’année. C’est pourquoi on préfère utiliser du verre trempé ou du verre feuilleté. Le verre trempé est refroidi brutalement lors de sa fabrication et le verre feuilleté est composé de feuilles de verre qui sont séparées par une feuille plastique. Ces deux formules assurent une bonne solidité à vos panneaux. L’inconvénient réside dans le poids conséquent du verre.

Le double-vitrage est aussi indispensable pour obtenir une meilleure isolation. Cela permet de limiter les variations de températures et de se baigner plus longtemps pendant les saisons plus fraîches, sans avoir besoin d’un chauffage d’appoint. Enfin, le verre doit impérativement être soumis à un traitement antichoc et anti-rayures.

L’abri en verre, de fait de sa lourdeur est fixe. Il s’installe sur une structure en aluminium, en bois ou en acier.

Le verre est toujours plus coûteux que le polycarbonate. Il l’est encore davantage si votre structure est un peu complexe. Le verre est relativement facile à travailler mais toujours beaucoup moins malléable que le polycarbonate.

L’entretien doit être fait régulièrement pour conserver la belle transparence du verre.

Le polycarbonate : moins esthétique et moins coûteux

Abri de piscine en polycarbonate. Vu sur aladdinconcept.com

Le polycarbonate ressemble à du verre synthétique. Deux sortes sont utilisées pour les abris de piscine :

  • Le polycarbonate alvéolaire qui est composé de plusieurs parois qui sont séparées par des couches d’air ;
  • Le polycarbonate plein qui est composé de deux épaisseurs.

Leurs qualités sont à peu près similaires mais le polycarbonate reste néanmoins préféré pour les parois car il est plus résistant et plus isolant. Le polycarbonate alvéolé est plus utilisé pour le toit de l’abri.

L’avantage premier du polycarbonate est sa légèreté. Il peut être utilisé avec n’importe quel châssis qui n’a pas besoin de posséder la même résistance qu’un châssis d’abri en verre. Il est également plus facile à travailler et à façonner, ce qui permet de concevoir des formes plus diverses.

Le polycarbonate peut être utilisé pour des abris fixes mais aussi pour des abris amovibles. Les panneaux légers à manipuler peuvent être coulissants ou ouvrants.

Ce matériau est beaucoup plus résistant aux chocs que n’importe quel autre vitrage. Les intempéries n’ont pas de prise sur lui. Le polycarbonate est naturellement isolant, ce qui évite les variations trop importantes de températures et conserve la chaleur du soleil.

Le polycarbonate filtre également les rayons ultraviolets ce qui est très pratique pour conserver votre peau à l’abri des rayons dangereux, sans avoir à appliquer de protection solaire. Cela évite parallèlement de développement des algues dans la piscine et l’usure prématurée et la décoloration du liner.

Le polycarbonate propose une transparence médiocre par rapport à celle du verre. Il est certes beaucoup moins cher mais il n’a pas l’élégance du verre. La lumière qui filtre est un peu occultée et dégradée.

Cependant, le polycarbonate est souvent choisi pour son coût défiant toute concurrence et sa légèreté. Il faut compter sur une durée de vie de dix à quinze ans. Le verre résiste beaucoup mieux dans le temps.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Merci d'entrer votre nom