Quelles étapes pour rénover une maison ancienne ?

Lisez également

La rénovation d’une maison ancienne ne se fait pas de la même façon s’il s’agit d’un nouvel achat que vous souhaitez rénover avant d’emménager ou si vous vivez déjà dedans et que vous souhaiter rénover et moderniser votre logement, pièce par pièce. Dans le premier cas, le chantier mènera de front tous les travaux de rénovation en partant du gros œuvre (isolation et rénovation de façade, murs, sols, toiture, installations sanitaires et électrique) jusqu’aux huisseries (fenêtres et portes) et équipements (chauffage, chauffe-eau etc.). Dans le second cas, il vous faudra impérativement échelonner les travaux de rénovation dans le temps pour conserver votre logement dans un état habitable pendant la durée de la rénovation. Quoi qu’il en soit, il convient de procéder à une rénovation par étapes, du plus urgent au moins important, mais aussi en respectant une certaine logique : le gros œuvre avant la déco. Voyons plus en détail la hiérarchie classique qui s’applique pour réaliser des travaux de rénovation et comment vous entourer de professionnels, particulièrement d’un architecte, pour mener à bien le diagnostique du bien mais aussi la conceptualisation et le suivi du projet de rénovation, surtout si celui-ci est de grande ampleur. 

Identifier la hiérarchie des travaux de rénovation 

L’étape préliminaire à tout travaux de rénovation consiste à identifier quels sont les travaux de rénovation les plus critiques à réaliser en priorité. 

Généralement la hiérarchie des travaux est la suivante, mais cela peut varier selon les cas particuliers.

Sécuriser sa maison ancienne

Une maison ancienne, selon son âge, peut n’avoir pas subi de rénovation ou de mise aux normes de ses installations depuis des années, voire même des décennies, entrainant une vétusté et une dangerosité qui peuvent provoquer des dégâts importants, voire mettre en danger la vie des occupants. Les installations électriques et sanitaires sont visées en particulier et doivent impérativement être mises aux normes en priorité dans une maison ancienne. Cela peut également inclure le remplacement d’un plancher vermoulu ou infesté de termites qui menace de céder, ou d’un escalier trop ancien qui risque de s’effondrer, etc. Une inspection de l’état de santé de la maison est donc indispensable avant de commencer les travaux, ne serait-ce que pour sécuriser le chantier pour les artisans intervenants dessus.

Mener un audit énergétique pour identifier les faiblesses d’isolation

Dans la mesure où cela implique généralement des travaux au niveau de la structure ou de l’enveloppe du bâtiment, il est judicieux de faire réaliser un audit énergétique en amont des travaux afin de déterminer les faiblesses d’isolation et les ponts thermiques très courants dans les maisons anciennes, pour mieux travailler l’isolation thermique et acoustique au niveau de la façade, des murs, des sols, de la toiture, des huisseries, etc. Les incitations financières sont nombreuses pour réaliser des travaux de rénovation énergétique de fond touchant au gros œuvre et il n’est aujourd’hui plus envisageable de refaire sa façade ou de rénover son sol sans passer par une amélioration de l’isolation dans le même temps.

Moderniser les espaces de vie 

La conception des maisons anciennes n’a plus rien à voir avec celle les maisons contemporaines et l’utilisation de l’espace en particulier est très différente. Si l’on ne parle pas de faire table rase et de tout détruire, il est cependant généralement nécessaire de travailler sur l’agencement des pièces et les volumes en faisant la part belle à l’espace, aux perspectives et aux entrées de lumière qui agrandissent les pièces. On travaille ainsi la redistribution des pièces, l’abattage de cloisons, on creuse des baies vitrées, on aménage les combles : bref, on retravaille l’espace disponible pour le moderniser et le dynamiser. Cela doit bien sûr se faire dans le respect de l’esprit et du caractère de la maison ancienne et la mise en valeur de ses éléments architecturaux d’origine, ce qu’il est généralement fait en faisant appel à un architecte.

Remplacer les installations et équipements anciens

Qu’ils soient énergivores ou simplement vétustes, les équipements et installations d’une maison ancienne doivent généralement être changés pour être remplacés par des installations aux normes offrant une meilleure performance (calorique, acoustique, etc.) pour améliorer le confort d’utilisation : on change son système de chauffage et son chauffe-eau pour des équipements performants répondant aux normes actuelles : chauffe-eau thermodynamique, chauffage au sol, pompe à chaleur géothermique, etc.

Vu sur la-renovation.com

Rénover les sols et les murs et procéder à des aménagements modernes

Si vous avez la possibilité de conserver des revêtements de sol ou muraux à l’ancienne qui apportent du cachet à votre intérieur tels qu’un plancher massif d’époque, des murs de pierre apparente ou encore une tomette d’origine, n’hésitez surtout pas à le faire car ce sont ces éléments qui apporteront tout le caractère et le charme à votre maison ancienne. Si toutefois ces éléments sont trop abimés, il convient de les remplacer par des revêtements qui s’intégreront parfaitement dans l’architecture et la décoration de votre maison. C’est aussi à cette étape que l’on procède à des aménagements modernes : on installe une cuisine équipée ou une douche à l’italienne, on créé un grand dressing pratique dans la chambre parentale, etc. Une maison ancienne ne veut pas dire qu’on vit comme il y a un siècle, et il est tout à faire possible d’ajouter des éléments du confort moderne sans dénaturer le caractère ancien de sa maison.

Les petit plus : amélioration du confort de vie

Les rénovations qui interviennent en fin de parcours concernent les installations et équipements de confort comme l’installation de la domotique, l’électrisation des portes et volets, l’installation d’une alarme de sécurité ou encore l’installation d’une piscine ou d’un jacuzzi, etc.

Si cette liste est un guide général, il peut être difficile, si l’on n’est pas ‘du métier’ – et quand on parle du bâtiment, de nombreux métiers entrent en jeu ! – de savoir précisément quels types de travaux engager en priorité, quel est l’état réel des structures, installations et équipements de sa maison ancienne, et comment procéder pour les rénover dans les règles de l’art. C’est la raison pour laquelle on recommande fortement de faire appel à des professionnels qui, grâce à leur expertise et leur expérience, sauront rapidement dresser un état des lieux de la maison et vous conseiller une hiérarchie et un calendrier personnalisés des travaux à réaliser.

De l’audit à la réalisation des travaux : s’entourer de professionnels

Il existe plusieurs possibilités si vous n’êtes pas en mesure de faire vous même un diagnostique de l’état de votre maison ancienne.

Faire appel à un architecte spécialisé en rénovation ancienne

Pour pouvez par exemple vous aider des services d’un architecte, qui contrairement à ce qu’on pourrait croire, n’est pas seulement un concepteur de maisons neuves. Avec un architecte, vous engagez les services d’un professionnel capable de prendre en main un projet de rénovation dans ces moindres aspects, et habilité à intervenir sur le projet global, étape par étape. Il saura en effet :

  • Mener un audit technique et énergétique de la maison en faisant intervenir des professionnels certifiés de son réseau professionnel.
  • Déterminer à partir de ce diagnostique une hiérarchie et un calendrier des travaux de mises aux normes, de sécurisation et de modernisation de votre bien.
  • Prendre en compte les différents aspects du projet (contraintes techniques, normes  et règlements en vigueur, éléments architecturaux ayant une valeur patrimoniale, mais aussi votre cahier des charges) pour conceptualiser une rénovation ou une restauration qui tient la route : études de faisabilité, dessin des plans, etc.
  • Gérer les démarches administratives : obtention des permis, déclaration de travaux, etc.
  • Assurer la sélection éventuelle des artisans et entreprises à même de mener le projet de rénovation, et conseiller ses clients sur les agencements, aménagements, équipements et matériaux qui répondent le mieux aux différentes contraintes du projet. En savoir plus.
  • Gérer les retards de calendrier et les éventuels litiges survenus au cours de la rénovation.

Bref, vous l’aurez compris, avec un architecte, c’est un peu une solution ‘clé en main’ que vous obtenez, vous apportant une certaine paix de l’esprit quant aux milliers de décisions qu’il va falloir prendre au cours de la rénovation.

Faire intervenir des artisans, ou faire tout soi-même

Si toutefois votre maison ancienne ne requiert pas de gros travaux ou que vous souhaitez échelonner la rénovation dans le temps pour des raisons financières, vous pouvez parfaitement choisir de faire intervenir des artisans directement sans passer par un architecte ou un maitre d’œuvre. Vous serez alors le seul maitre à bord, et devrez coordonner vous-même les différentes étapes de la rénovation.

A moins que vous ne soyez vous-même un touche-à-tout et que l’idée de ‘retaper votre maison’ vous-même ne vous tente ? Attention à bien vous renseigner avant de démarrer, car l’écart entre le rêve et la réalité est parfois difficile à estimer, mais si vous avez le temps, la motivation et un peu de technique, rénover une maison ancienne soi-même peut être une formidable aventure humaine !

Un projet de rénovation de maison ancienne ne peut être mené correctement que si, dès le départ, un diagnostic de l’état de santé de la maison est mené par un professionnel. C’est le point de départ de toutes les autres étapes de rénovation que vous pouvez décider de mener de front ou progressivement, accompagnés de professionnels ou seul, selon l’ampleur des travaux. 

Sur le même sujet

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Merci d'entrer votre nom

Derniers articles

Choix du consentement