Electricité : quels sont les différents types de disjoncteurs et à quoi servent-ils ?

Lisez également

Lorsque l’on fait construire ou rénover son logement, vient le moment où l’on doit se plonger dans une phase qui peut paraître épineuse à un néophyte : celle de l’électricité, et plus particulièrement notre sujet du jour : le choix de disjoncteurs pour son habitation. Heureusement, il existe des règles et normes très strictes pour encadrer l’installation de ces dispositifs et des professionnels pour nous aider à faire les meilleurs choix. Que cela ne vous empêche pas de vous renseigner un peu sur les différents types de disjoncteurs disponibles sur le marché, leur utilisation et leurs spécificités, afin d’avoir une idée plus claire avant de vous lancer dans leur achat.

a quoi sert un disjoncteur
A quoi sert un disjoncteur et quels sont les disjoncteurs les plus utilisés sur le marché ?

A quoi sert un disjoncteur et comment fonctionne-t-il ?

Un disjoncteur est un dispositif électrique ou électromécanique qui se place dans le tableau électrique d’une habitation pour protéger les circuits électriques et les appareils qui y sont branchés lors d’un incident sur une installation. En cas de surcharge électrique ou de court circuit, la bobine située dans le disjoncteur crée un champ magnétique qui actionne automatiquement l’interruption du courant pour éviter un incendie ou éviter que les appareils soient endommagés ou détruits. Il se distingue du fusible car il est réarmable et ne s’abime pas lors de son utilisation, contrairement au fusible qui est à usage unique.

Sur le même sujet, lisez également : Comment mettre un tableau électrique aux normes ?

Types de disjoncteurs et usages

Le disjoncteur général ou disjoncteur de branchement 

C’est le disjoncteur de base qui, placé sur le tableau électrique de la maison, assure la coupure du courant en cas de surtension ou court circuit. Sa fonction première est de protéger les appareils. 

Les disjoncteurs divisionnaires

En plus du disjoncteur général, il est impératif d’installer des disjoncteurs divisionnaires en amont de chaque circuit électrique de la maison pour être mieux protégé des problèmes de surtension et d’incendie. C’est aussi une très bonne façon d’isoler un problème électrique sur un appareil tout en conservant l’usage du reste de l’installation électrique (la lumière par exemple).

Le disjoncteur différentiel 

L’ajout d’un différentiel au disjoncteur en amont, couplé au circuit de mise à terre, a pour fonction principale de protéger les usagers des risques d’électrocution. Selon la norme en vigueur (NFC 15-100) la sensibilité du disjoncteur différentiel est située à 30 mA soit beaucoup plus importante qu’un disjoncteur classique, ce qui lui permet de détecter les anomalies de tensions sur un circuit électrique (défaut d’isolement, mauvaise connexion à la prise de terre, etc.) 

Il existe des différences même au sein des disjoncteurs différentiels :

  • le disjoncteur différentiel type AC qui  protège l’éclairage et les prises électrique et le chauffage d’un logement
  • le disjoncteur différentiel type A protège les circuits spécialisés crées pour les machines plus puissantes telles que lave-linge, sèche-linge ou lave-vaisselle, etc.
  • le disjoncteur différentiel type F (anciennement HI, HPI ou ASI) est fait pour les appareils sensibles aux coupures de courant subites : réfrigérateur/congélateur, ordinateur, système d’alarme etc.

Attention, il existe également des interrupteurs différentiels, qui à la différence des disjoncteurs différentiels, ne protègent que les personnes, et non les appareils. Si vous souhaitez protéger vos machines et appareils, il est préférable d’installer un disjoncteur différentiel, certes plus cher mais plus complet.

Lire également : comment connaître la note énergétique de son logement ?

Disjoncteur différentiel triphasé et monophasé

Il existe deux types d’alimentation électrique pour les habitations : le courant monophasé et le courant triphasé.

Si l’alimentation en courant de votre habitation est monophasée (c’est le cas de la plupart des logements équipés d’appareils classiques), vous devrez vous équiper de disjoncteurs différentiels monophasés.

Si vous avez une maison qui fonctionne au courant triphasé, comme c’est le cas dans les habitations équipés d’équipements puissants qui consomment beaucoup d’électricité, comme par exemple une pompe à chaleur ou une cuisine suréquipée (avec four puissant, combiné lave-linge /sèche linge, etc.) vos différentiels devront tous être de type tétrapolaire.

Par exemple, avec ce disjoncteur tétrapolaire de 400 Volts, votre installation électrique en triphasé sera parfaitement protégée et vous aussi ! 

Calibre et section du disjoncteur

Pour bien choisir un disjoncteur, il faut également prendre en compte deux critères principaux : le calibre et l’épaisseur (aussi appelée ‘la section’) du câble raccordant le disjoncteur au circuit.

Le calibre du disjoncteur est indiqué en Ampères et indique l’intensité maximale qu’il supporte. Il est impératif d’identifier les appareils reliés à un circuit dédié et de calculer leur puissance cumulée  pour choisir le disjoncteur qui convient.

La norme NF C 15-100 définit les règles concernant le calibre à utiliser :

  • Pour un circuit de lumières : un disjoncteur 16 A max pour 8 points d’éclairage, avec section de 1,5 mm2
  • Pour un circuit de prises de courant : un disjoncteur 16 A max pour 8 prises, avec section de 1,5 mm2 ; ou un disjoncteur 20 A max pour 12 prises, avec section de 2,5 mm2.
  • Pour un circuit de prises spécifiques à la cuisine : un disjoncteur 20 A max pour 6 prises, avec section de 2,5 mm2.
  • Pour un circuit de volets roulants : un disjoncteur 16 A sur un circuit dédié, avec section de 1,5 mm2.
  • Pour un circuit de chauffage : un disjoncteur 20 A max sur un circuit dédié (par tranches de 4 500 W), avec section de 2,5 mm2.
  • Pour un circuit d’électroménager (lave-linge, lave-vaisselle, four, frigo, etc.) : un disjoncteur 20 A max sur un circuit dédié à chaque appareil, avec section de 2,5 mm2.
  • Pour un circuit de plaques de cuisson : un disjoncteur 32 A max sur un circuit dédié, avec section de 6 mm;
  • Pour un circuit de recharge de véhicule électrique : un disjoncteur différentiel 30 mA Type F de 20 à 40 A sur un circuit avec une section de 2,5 à 10mm².

Vous l’aurez compris, en matière de disjoncteurs, c’est un peu la jungle et il y a pléthore de types et de modèles en fonction des utilisations et du type de consommation que permet votre domicile. Il est fortement conseillé de faire appel à un professionnel pour identifier correctement vos besoins, faire les bons choix en matière d’équipement adapté et installer correctement ces dispositifs et équipements essentiels pour votre maison.

Sur le même sujet

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Merci d'entrer votre nom

Derniers articles

8 astuces pour payer moins cher sa maison ou son terrain !

Se lancer dans l’achat d’une maison ou d’un terrain, particulièrement lorsque l’on est primo accédant, est une entreprise qui peut paraître...

Comment installer un trampoline dans son jardin ?

Un trampoline dans le jardin : quoi de plus amusant ? Si vous avez des enfants ou des petits enfants, rien...

Quels éclairages design pour son jardin en 2021 ?

Un jardin, on le sait, c'est tout un aménagement : des heures passées à organiser, à planter, à entretenir et à...

Une cheminée électrique chez soi : comment l’installer et créer la déco qui va avec ?

Encore peu connues du grand public mais très appréciées par ceux qui les ont déjà adoptées, les cheminées électriques sont à...

5 problèmes et pannes que seul un plombier pourra résoudre !

Un robinet qui fuit sans arrêt, un siphon encombré par des amas de cheveux, des toilettes bouchées… ces petits soucis de...

Comment rendre son fauteuil confortable pour les longues soirées d’hiver ?

L'hiver arrive et avec lui son lot de temps maussade et pluvieux : finies les longues soirées d’été à siroter du rosé...

Electricité : quels sont les différents types de disjoncteurs et à quoi servent-ils ?

Lorsque l’on fait construire ou rénover son logement, vient le moment où l’on doit se plonger dans une phase qui peut...

Comment séparer un salon en deux sans mur ni cloison fixe ?

Si vous avez la chance d’avoir un salon spacieux et aéré, mais que vous ne savez pas trop comment organiser ce grand...